Télécharger la version PDF : 59Le_compte_de_prieres__quelle_utilite

Le compte de prieres

«Je prie le matin, à midi et le soir…» ; «Je récite tous les jours : 50 fois le ‘Notre Père’ ; 50 fois ‘Je vous salue Marie’ ; 50 fois ‘Je reconnais que je suis pécheur’, 50 fois ‘Gloire au père, au Fils et au Saint-Esprit’... ».

Veillez et priez afin de ne pas tomber en tentation dit le Seigneur Jésus-Christ. Priez sans cesse nous dit l’apôtre Paul. «Veillez en tout temps par des prières et des supplications, avec des actions de grâces[1]» ; nous conseillent les épitres. Par la prière, nous entretenons notre communion avec le Dieu vivant. C’est par elle que notre vitalité spirituelle est entretenue. De ce fait, il convient de prier régulièrement.

Il convient de prier selon les conseils du Christ.

Jésus-Christ dit clairement de ne pas prier comme les païens, de ne pas faire de vaines répétitions, de ne pas rabâcher comme les païens qui pensent qu’à force de répétitions ils seront entendus[2]. Jésus de préciser : «Votre Père sait de quoi vous avez besoin avant que vous le lui demandiez.». A quoi sert-il de débiter de grosses quantités de prières si elles ne seront pas écoutées.

Le chrétien doit adorer Dieu en esprit et en vérité ; de même ses prières doivent refléter la grâce et la vérité. Il a Dieu pour Père et ses prières doivent témoigner qu’il a cette conscience que Dieu son Père a connaissance de tous ses besoins. Il n’est pas païen, adorateur d’idole. Dieu est omniscient et omniprésent et sait de quoi nos vies répondent.

Nos prières iront donc droit au but, respectant la connaissance que nous avons de Dieu de peur de paraître prétentieux à ses yeux. La méditation de la Parole et la connaissance de Dieu doivent nous éclairer afin que nous sachions le louer, l’adorer, le servir et le prier comme Il le désire. C’est en demeurant connecté à la Parole (notre nourriture spirituelle) que nous saurons demander les choses spirituelles et matérielles qui concourent réellement à notre épanouissement.

La prière n’est pas un jeu. Elle a la promesse de notre salut, de notre protection, de notre santé, de notre bonheur et du bien-être de tous ceux que nous présenterons à Dieu. C’est une entreprise glorieuse et le chrétien a la responsabilité de s’approcher de Dieu afin de trouver secours dans ses besoins[3]. Il convient de ne pas se préoccuper de la quantité, mais des conditions qui favorisent l’exaucement, lesquelles conditions sont toutes inscrites dans les Saintes Ecritures[4]. Pour mieux prier, il faut simplement rester attaché aux enseignements du Christ[5].

[Lire d'autres articles du même auteur]

[1] Ph 4.6-7 : «Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ. »

[2] Mt 6.7-8 : «En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas ; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez. »

[3] He 4.15-16 : «… Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. »

[4] Jc 1.5-6 : «Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Mais qu'il l'a demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre. »

[5] Jn 15.7-8 : «Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. »