Télécharger version PDF: 65Le_chretien_et_le_culte_des_ancetres_

Ce document est conçu à partir d’un extrait du livre Lettre au Prince de Dieu de A. B. Doungméné, P.55 sous le titre : ‘L’escale chez les ancêtres’

Le chretien et le culte des ancetres

Le culte des ancêtres présente plusieurs formes différentes à travers le monde. Selon Wikipedia, «ce type de culte subsiste à Madagascar, en Chine, au Viêt Nam, en Corée du Sud, au Mexique, ou en Europe à travers un syncrétisme avec le christianisme. Les religions orientales ont intégré depuis l'origine le culte des ancêtres[1]». La liste des pays est loin d’être exhaustive car l’Afrique du Sud, le Cameroun, le Mali ne sont que des éléments dans une très longue liste.

Dans presque tous les cas, il s’agit d’honorer les personnes déjà décédées ou de solliciter leur médiation auprès du Tout-Puissant. En Asie, certains parlent de purifier l’âme des ancêtres (dans le cadre du Mahikari Sukyo japonais par exemple). Le catholicisme romain prolonge cette perception mahikari sur le sujet : pour lui, il convient de prier et de faire des messes de requiem afin d’écourter le séjour des morts au purgatoire (entendu comme lieu de souffrance où les ancêtres seraient en train de souffrir la facture de leurs péchés).

Dans le cadre de ce culte, des autels sont érigés (comme au Vietnam) afin de faire des sacrifices aux défunts, de lui adresser des prières ou simplement de le vénérer. Dans le cas de la culture bamiléké du Cameroun, le crâne de l’ancêtre mort est déterré et mis à l’abri de la pluie ; de l’huile et du sel y sont versés régulièrement. Avec le christianisme, l’exhumation du crâne tend à disparaître et ce culte tend à se limiter aux funérailles interprétées comme simple commémoration de la mémoire du défunt. Si les protestants et les églises de réveil s’en détournent complètement, il est à remarquer que les catholiques de cette ethnie profitent même de l’occasion pour payer une messe de requiem afin de faciliter l’accès du défunt au paradis. Lequel ?

Enfants du Paradis de Jésus-Christ se veut prendre position dans ces questions qui ont ruiné pendant des siècles, au plan spirituel et social, des générations d’hommes et de femmes qui naïvement ont investi dans ce qui a causé leurs hontes et leurs disgrâces. Ils pensaient bien faire, mais que faisaient-ils ? Le comble est que dans l’ignorance et l’aveuglement, des multitudes ont souffert la galère des malédictions sans jamais soupçonner quelle pouvait en être la source. Les vénérateurs des ancêtres se rendent-ils esclaves d’esprits impurs par leurs actes idolâtres ou satisfont-ils vraiment les intérêts des morts ? Il est important de comprendre ces questions à la lumière de la Parole de Dieu et de situer quelle position doit être celle du chrétien sur le sujet.

Un seul médiateur entre Dieu et les hommes

Un seul est médiateur entre les hommes et le Dieu Tout-Puissant. Nous présentons à ce sujet des textes bibliques pour éclairer le lecteur :

Paroles de Jésus-Christ

«Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.» (Jean 3:16).

«Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.» (Jean 14:6)

«Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés. Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.» (Jean 10:7-9)

«Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'œuvre que tu m'as donnée à faire. Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût.» (Jean 17:3-5)

Paroles de Jean-Baptiste

«Celui qui vient d'en haut est au-dessus de tous ; celui qui est de la terre est de la terre, et il parle comme étant de la terre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous, il rend témoignage de ce qu'il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage. Celui qui a reçu son témoignage a certifié que Dieu est vrai ; car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l'Esprit avec mesure. Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains. » (Jean 3:31-35).

Paroles des apôtres

«Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l'angle. Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » (Actes 4:11-12).

«Qui accusera les élus de Dieu ? C'est Dieu qui justifie ! Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !» (Rm 33-34).

«Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous.» (1Tm 2.5-6).

Tous ces textes renseignent clairement qu’un seul assure la médiation entre les hommes et Dieu. Un seul : Jésus-Christ.

L’erreur des syncrétistes

Que dire de ceux qui défendent le syncrétisme ? Il est commun de les entendre dire : ‘Ceux qui sont venus avec l’Evangile pratiquent eux-mêmes leurs traditions… Nous savons que Christ est le seul Sauveur et que Dieu l’a envoyé dans le monde pour nos péchés mais nous ne pouvons pas laisser nos ancêtres’.

Que disent les Evangiles à propos des ancêtres ?’ est pour nous la question qu’il conviendrait de répondre.

Les syncrétistes pensent leurs ancêtres comme médiateurs au même titre que le Christ. Ce qui est remarquable, c’est que c’est des personnes qui le plus souvent ne lisent pas la Bible et se contentent de trier dans le volet ce qui leur convient. Or peut-on mélanger la vérité au mensonge ?

S’efforçant de plaire aux ancêtres, ces personnes espèrent ainsi se garantir un bon accueil dans l'au-delà après la mort. Ce culte dans ce cas est perçu comme une source de bénédiction, de prospérité et surtout de garanti d’une rencontre paisible du monde des morts.

Ceux qui réclament le culte des ancêtres combiné avec l’Evangile de Jésus-Christ ne comprennent pas ! Ou peut-être refusent-ils de comprendre ? Il y a un seul Dieu et un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme (1Thimotée 5:12). Or la Parole de Dieu ne peut se contredire. Et si elle ne le peut, certainement qu’il y a une fausseté dans le culte des ancêtres. Il devrait être au moins bâti sur le mensonge.

Du moment où les esprits impurs sont menteurs de nature, la seule information sur le monde invisible ne peut être donnée que par Dieu lui-même, par Jésus-Christ, par l’Esprit de Dieu ou par la Parole de Dieu. Et du moment où le culte des ancêtres n’est pas bibliquement révélé, les devins, les voyants et les rêves ne sauront garantir sa pertinence.

Les morts n’ont point de contact avec les vivants

Un seul peut renseigner sur le spirituel : Jésus-Christ. Or que dit Jésus à propos de la condition des morts : Il n’y a pas de contact entre les morts et les vivants. Jugez-en par l’extrait suivant de l’évangile selon Luc : «… Le riche dit : Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père ; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit : Ils ont Moïse et les prophètes ; qu'ils les écoutent. Et il dit : Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit : S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait » (Luc 16.26-31).

La stupidité du culte des ancêtres

Si donc les morts ne peuvent avoir de contact avec les vivants pour le bien, il reste évident qu’ils n’en auront pas pour le mal, du moment qu’ils s’inquiètent dans l’au-delà du salut des leurs au point de négocier auprès de père Abraham l’envoi sur terre d’un ressuscité ! Or ce qui est choquant, est que le culte des ancêtres est souvent gouverné de menaces. Les voyants ou les rêveurs prétendent que ‘le mort’ se plaint de manque d’égards à son sujet’ ; et qu’il exige des sacrifices ou des prières pour espérer une guérison ou une résolution de problème. De qui se moque-t-on ? Que les chrétiens comprennent donc, puisqu’ils peuvent comprendre.

Tous les sacrifices exigés pour la satisfaction des ancêtres, pour leur purification ou pour leur apaisement est errance et égarement. Le paiement des messes de requiem ne serait qu’un abus des fidèles ignorants du syncrétisme religieux sous lequel ils sont esclaves ? Les faux prophètes rendront certainement des comptes car la Parole de Dieu interdit fermement d’en ajouter au Saintes Ecritures[2].

Le culte des ancêtres est une malédiction

Du moment où les morts ne peuvent parler aux vivants, il reste l’évidence d’une catégorie d’esprits menteurs qui rusent pour tromper et faire des victimes. Et s’ils sont menteurs, ils sont ‘esprits impurs et méchants’ à l’image du maître du mensonge : Satan[3].

Tous les esprits sans exception sont des créatures de Dieu. Qu’ils aient été vénérés par les ancêtres ou non. Ce sont des créatures et de ce fait sont indignes d’adoration. Ces imposteurs tirent profit de l’ignorance de leurs victimes. La créature humaine ne devra en aucun cas adorer une autre créature.

A supposer que les ancêtres étaient auprès de Dieu, Dieu a-t-il besoin qu’ils partagent le sang des sacrifices avec Lui ? Certainement NON ! Le sang du Christ suffit à Dieu. Le sang du Christ est le sceau d’une alliance nouvelle et éternelle entre Dieu et les hommes. Tout autre sacrifice devant Dieu est imposture. L’adoration des chrétiens est pure et parfaite devant Dieu quand faite au nom de Jésus (Ap 1:1-6). Et parce que Jésus-Christ est le seul médiateur entre Dieu et les hommes, toute autre voie est idolâtrie.

Le chrétien doit se garder de ce culte

Le chrétien n’a rien à faire avec les morts: «Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Éternel ; et c'est à cause de ces abominations que l'Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. Tu seras entièrement à l'Éternel, ton Dieu» (Deutéronome 18:10-13).

Si jamais un esprit se présentait à vous pour demander sacrifices, chassez-le au nom de Jésus. Il ne reviendra pas. Dites simplement : ‘esprit impur et méchant, je te chasse au nom de Jésus-Christ et t’interdis de revenir sous quelque forme que ce soit’.

Pour conclure

Il convient de marcher avec Christ de tout son cœur, sans égards aux plaintes des soi-disant ancêtres. Les démons sont rusés et malins. Il convient de se repentir de tous les sacrifices faits à leur honneur car c’est de l’idolâtrie. Or le premier commandement nous interdit de servir un autre Dieu que l’Eternel. Les morts n’ont aucun contact avec les humains. Le culte des ancêtres est gaspillage de temps et d’argent pour un résultat choquant pour qui découvre la vérité. Jésus-Christ est à la droite du Père et intercède nuit et jour pour ses enfants. Sa médiation est tout à fait suffisante, surtout qu’Il a promis d’être avec nous jusqu’à la fin du monde (Mt 28.18-20).

Nous disons d’avance merci aux lecteurs de ‘Enfants du Paradis’ pour leurs témoignages sur ce sujet. Que l’Eternel vous garde de toute impureté.



[1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_des_ancêtres

[2] Révélations 22.18 : «Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre.»

[3] Jn 8.44 : «Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.»

Mise à jour le 06/11/ 2015

 

 

Toutes les citations sont tirées de la Bible, Version Louis Segond 1910.

L’impression de cet extrait est libre pour tout usage personnel ou de groupe. La reproduction partielle dans un livre, blog ou site internet est autorisée à condition de citer les sources. Cet extrait étant tiré d’un document en vente et donc couvert par des droits d’auteurs, nous vous accordons la possibilité de rediriger vos lecteurs vers le blog www.princeduchrist.wordpress.com pour lecture complète des textes. Si vous êtes éditeurs, nous vous invitons à contacter l’administrateur de ce blog pour tout accord. Que la paix et la gloire du Christ-Jésus reposent sur vous en abondance.