Télécharger la version PDF: 84Temoignage_de_Jacques__ex_vaudou_

Rapporté par Bill Rudge

Le témoignage que vous allez lire est simple et poignant. Il ne parle pas précisément des pratiques du vaudou telles que le converti les vivait. Le récit va à l’essentiel et se concentre sur la conversion. Il parle des événements avant et après l’engagement de Jacques pour le Christ.

Le message prolonge la conviction des ‘Enfants du Paradis’ : l’amour des chrétiens pour les sorciers et sorcières peut les sauver. Jésus est venu chercher les perdus. Il est venu pour délivrer les captifs de Satan à l’exemple de Jacques. Son témoignage est raconté par Bill Rudge, Bettie, Bruce. Tous nos remerciements à Bill Rudge, auteur du blog : Bill Rudge Ministries pour la disponibilité de cet article.

Nous souhaitons bonne lecture aux lecteurs de ‘Enfants du Paradis’.

Puisse Dieu vous accorder du courage quant à vos parents qui pratiqueraient encore ces choses. Priez sans répit pour eux, Dieu saura venir à leur secours. Si au demeurant, vous lecteurs, êtes pris au piège de l’occultisme, sachez que Dieu vous aime et désire vous venir en aide.

Nous avons inséré les sous-titres pour faciliter la rapidité de la lecture.

Dieu vous bénisse.

Amour de Christ

Témoignage de Jacques, ex prêtre du vodou

La traduction est de Amour de Christ du blog ‘Enfants du Paradis’ à l’adresse : www.amourdechrist.canalblog.com. L’original de ce témoignage est en anglais à l’adresse: https://brmtestimonies.wordpress.com/2013/10/22/conversion-of-a-voodoo-witch-doctor/      

 

Introduction

En pleine période des tentatives de coup d’Etat, d’embargos, de soulèvements politiques, de pauvreté excessive et d’oppression du vaudou, l’Esprit de Dieu opère encore puissamment. Les textes suivants sont la compilation des paroles de personnes qui ont été témoins de la conversion d’un sorcier vaudou. Les textes s’étendent sur des faits rassemblés pendant cinq voyages missionnaires en Haïti.

Il était connu comme l’homme le plus redouté de la communauté ; une machine à tuer qui torturait les gens par le vaudou. Son nom était Jacques, dit « le prêtre vaudou » (plus connu comme sorcier). Je l’ai rencontré personnellement pendant ma première mission en Haïti. Il vivait avec une femme près de la Mission Possible.

En dehors de ce que Leila, mon interprète qui servait comme missionnaire en Haïti, m’avait dit le concernant, je connaissais peu de Jacques à notre première rencontre. Leila me dit qu’elle eut à sauver de justesse un bébé que Jacques s’apprêtait à sacrifier quelques années plus tôt.

Une autre histoire concerne Idelette, une belle fille haïtienne qui travaillait dans les domaines de la mission. Sa mère était profondément impliquée dans le vaudou avec le sorcier Jacques et elle craignait que sa fille Idelette révèle les pratiques vaudou de son mari. Son emploi à la mission chagrinait Jacques tout autant.

Un jour, ceux qui étaient à la Mission Possible entendirent des cris de détresse et des tams-tams vaudou. Quelques uns des missionnaires regardèrent à travers le mur de la mission et virent que Jacques avait attaché Idelette nue à une chaise et la frappait, utilisant du charbon brûlant pour consumer l’esprit de la religion hors d’elle. Il avait entaillé sa tête avec une machette et la forçait à boire du sang animal et à renier Jésus. Elle refusa de renoncer à Jésus.

Je demandai aux missionnaires pourquoi ils n’avaient pas intervenu. Ils me répondirent que c’est contraire à la loi d’interférer dans une cérémonie vaudou et ils craignaient que les pratiquants du vaudou ne vinssent les machetter tous à mort.

Ainsi, il me fut donné de rencontrer des personnes pouvant attester de la puissance terrifiante des ténèbres. Cependant, je savais par les Ecritures et par les années d’expériences que la puissance de Dieu était supérieure. C’est de cette merveilleuse puissance de Dieu dont il est question dans cette histoire.

Rencontre entre le sorcier Jacques et Bill Rudge

Jacques et moi nous rencontrâmes seulement pendant une heure ce jour-là ; mais ce fut suffisant pour planter la semence de la puissance de Dieu en lui. Je lui posai des questions pertinentes sur le vaudou qu’il ne put répondre clairement. Je lui racontai alors comment Dieu avait transformé ma vie.

Je fus persuadé que Dieu avait compassion de lui. L’Esprit de Dieu me conduisit à partager l’amour de Christ avec douceur plutôt qu’un message de force. Je lui parlai donc avec amour et le message fut consistent. Je lui déclarai que les esprits qui lui donnaient des pouvoirs et des instructions n’étaient pas des dieux mais des démons. Je l’avertis que les esprits se débarrasseraient de lui comme un déchet dès qu’ils n’auraient plus besoin de lui. « Quand ils le feront, le seul qui est assez puissant pour t’aider, c’est Jésus-Christ ; alors invoque-Le ! » ; lui dis-je. Jacques me répondit qu’il n’était pas prêt à donner sa vie à Christ mais accepta cependant que je priasse pour lui.

Les semences de la vérité étaient plantées. Pendant les deux années suivantes, elles étaient arrosées par Bettie, directrice de la Mission Possible, qui saluait Jacques avec « Jésus t’aime ! » chaque fois qu’ils se rencontraient. Le Seigneur était en train de travailler dans le cœur endurci de Jacques au point qu’il fut tout excité quand Bettie lui annonça mon retour en Haïti. Une nuit, peu après mon arrivée, Jacques vint me voir à la mission.

La conversion de Jacques

Je conduisais une équipe de sept personnes lors de cette deuxième mission en Haïti. Nous fûmes écoutés dans plusieurs églises et écoles, incluant les écoles les plus reculées que peu de missionnaires avaient eu à visiter. Nous allâmes de hutte en hutte, rendant ministère et offrant des milliers de kilos de nourritures à plusieurs communautés vivant dans les montagnes. Ce temps était celui prévu par Dieu pour la conversion de Jacques.

Le jour qui suivit notre retour, je me rendis chez Jacques avec d’autres membres d’équipe. Je me tins face à lui pendant que Rosemond, l’interprète se tenait à nos côtés. Jacques était bien plus grand de taille que moi. Je partageai la Parole de Dieu en m’inspirant de Révélation 20:11-15. Je lui fis comprendre qu’il devait donner sa vie à Jésus-Christ afin que son nom fût écrit dans le Livre de Vie, faute de quoi, il serait éternellement séparé de la présence de Dieu.

Après un partage assez long de la Parole, je lui indiquai que je reviendrais le jour d’après et que nous aurions une étude biblique ensemble. Je ne voulais pas le presser à une décision, mais c’est lui qui me retint afin que je priasse pour lui. Je crois qu’il avait jeté beaucoup de mauvais sorts sur moi pendant les deux dernières années, mais comme il réalisait qu’ils avaient été sans effet et que j’avais du courage à lui témoigner l’amour de Dieu, il voulût connaître le Dieu que je servais. Alors, je mentionnai, pendant la prière, la puissance du Christ comme plus grande que celle du Vaudou et renonçai aux implications de Jacques dans le vaudou – il répétait sincèrement après moi.

En ce moment, la hutte de Jacques était entourée de gens qui guettaient – quelques hommes avaient des visages froissés de haine. Leurs yeux semblaient brûlants de colère.

Pendant cette situation éprouvante, je restai concentré sur Jacques et peu attentif à autre chose. Les pages s’ouvraient très rapidement alors que quelques membres de notre équipe priaient, et d’autres jouaient avec les enfants afin de les occuper. Ma femme me dit plus tard que lorsqu’elle avait commencé à prier à l’extérieur, elle avait senti la présence d’une forte puissance maléfique qui faillit l’abattre. C’est en citant les Ecritures qu’elle avait retrouvé la paix. Elle avait demandé une ceinture de protection autour de la hutte et des présents.

La destruction des objets du culte vaudou

Jacques me conduisit dans une chambre intérieure où tous ses outils de vaudou étaient gardés. Il alluma une bougie dans cette sombre chambre et commença à rassembler toutes les figurines vaudou, les fétiches, les feuilles et tous les autres objets afin de les bruler. La présence de l’Esprit de Dieu était si puissante dans cette petite cellule que je dis aux autres : « Mettons-nous sur nos genoux ». Au même moment, Jacques, avec Rosemond et deux autres équipiers qui nous avaient rejoints, nous nous mîmes à genoux et je fis une prière de consécration de la demeure de Jacques au Seigneur.

Alors que Jacques rassemblait les objets à l’extérieur pour la destruction, 100 villageois environ s’y étaient rassemblés. Jacques sortit même l’étagère sur laquelle il déposait son matériel. Rosemond chercha des herbes sèches, trouva un voisin qui avait un briquet et tout fut consumé par le feu.

Jacques retourna dans la hutte et déterra quelques bouteilles. Une croix inversée qui était dans sa cour fut brulée. Jacques déracina une plante ‘Aloe et Vera’ qu’il utilisait pour le traitement et pour lancer des sorts et la jeta au feu.

Nous n’avons jamais senti une si grande puissance de Dieu. C’était comme un chapitre du livre des Actes. Avec l’aide de l’interprète, je dis aux gens qui faisaient un grand cercle autour des outils de vaudou en feu près de la hutte de Jacques : « Il se pourrait que vous voudriez savoir ce qui se passe aujourd’hui. Le Dieu qui a créé les cieux et la terre s’est révélé à Jacques et Jacques a décidé de lui consacrer sa vie ».

Les suites immédiates de la conversion

Ma fille Tabitha et une autre sœur de l’équipe virent deux hommes avec des machettes et un homme avec un bout de tuyau en plomb qui s’enfuirent. Leurs narines et leurs yeux fumaient de haine et de colère.

Je savais que Jacques allait être sévèrement persécuté ou même tué ; alors je dis à la foule que je conduirais une étude biblique le jour suivant et au même endroit. Je me dirigeai vers les hommes qui semblaient les plus respectables et leur dit que j’espérais les voir venir. Ils acceptèrent l’invitation.

Bettie m’informai plus tard que tout le village et toute la communauté en parlait. Plus tard cette nuit là, Jacques vint de lui-même à la mission et se joignit aux chants. Tous à la mission louèrent Dieu pour le miracle évident qu’Il avait accompli ce jour-là dans la vie de Jacques.

Le jour suivant, Jacques nous fit le témoignage que Dieu avait commencé à s’occuper de son cœur depuis deux ans déjà, après que je lui eus parlé. Alors, quand je retournai en Haïti, il prit sa décision finale : donner sa vie à Christ et détruire tous les objets de ses anciennes pratiques. Bettie témoigna que ce fut le plus grand miracle de cette année là.

Nous l’apprîmes plusieurs jours après, que quelqu’un avait voulu louer les services vaudou de Jacques pour trente-cinq dollars. Comme il s’était converti, il avait renoncé à la prestation et avait retourné les trente-cinq dollars. Jacques était à présent un nouvel homme.

Témoignage de Bettie sur la conversion de Jacques

Un fax de Bettie adressé au siège de la Mission Possible à Floride portant pour titre : « Un Sorcier Sauvé en Haïti » disait :

L’air était épais et lourd quand de grosses flammes brulaient brillamment derrière la concession. Les dieux du vaudou étaient en train d’être brulés. Des kilomètres autour, les gens en parlaient et se rapprochaient du site du feu. « Il s’est converti ! » ; disaient-il. Quand ils entendaient les nouvelles de la conversion du sorcier Jacques Innocent, certains venaient sur les lieux avec une grande joie, d’autres avec des machettes. Quel miracle !

Bill Rudge est parti d’ici il y a deux ans. Durant ce séjour là, il m’avait demandé de lui arranger une interview avec le sorcier qui bien de fois nous tourmentait. Cet homme était connu comme méchant et même criminel. Bill lui avait posé quelques questions, il lui avait dit qu’il l’aimait et que Jésus aussi l’aimait. Il avait prié pour lui. Dès ce jour-là, je m’arrêtais et le saluais chaque fois que nous nous rencontrions. Des fois il répondait, d’autres fois non.

Quand Bill est revenu cette semaine accompagné d’un groupe, il a encore demandé à rencontrer Jacques et j’ai arrangé le rendez-vous. A leur nouvelle rencontre, Bill lui a parlé du Seigneur. Il a accepté avec des larmes de joie. Jacques se souvient de l’homme qui avait pris du temps pour lui et il a ajouté que Dieu avait travaillé continuellement en lui depuis lors.

Les flammes étaient son message à la communauté qu’il avait fait son choix. Il a brûlé des cartes, des dames-jeannes de potion, des perles, des plumes et des figurines. La dernière chose détruite était la plante ‘Aloe et Vera’ qui était dans sa cour. C’était le produit de base de ses potions. Après la destruction de toutes ces choses, la puissance de Dieu était majestueuse. Quand nos partenaires haïtiens l’ont appris, ils ont dansé dans la cuisine disant : « Jacques s’est converti ! Jacques s’est converti ! ».

Témoignages de Jacques après sa conversion

Voici ce que Jacques lui-même dit dans son témoignage dans le village voisin :

« S’il y a quelqu’un ici qui ne me connaît pas, c’est parce qu’il est ici depuis peu. J’opérais dans ce district comme sorcier. Vous me regardiez comme votre dieu ; mais je suis ici pour vous dire que je ne suis pas votre dieu. ». Il pointa ensuite sa main vers le Ciel et dit : « Mon Dieu et votre Dieu est là-haut. ». Il continua et partagea ce qui lui était arrivé et expliqua comment sa conversion avait affecté sa vie.

Immédiatement après son témoignage dans un des villages, un homme s’avança et dit qu’il désirait avoir ce que Jacques avait. Peu après, quand l’Evangile fut annoncé à la mère de Jacques, elle aussi répondit qu’elle désirait avoir ce que Jacques a, car observant la vie de son fils, le changement était remarquable.

L’un des hommes qui avait une machette et qui voulait nous tuer au jour de la conversion de Jacques se convertit à Christ après plusieurs années d’observation des changements dans la vie de Jacques. Je n’ai aucun doute que la conversion de Jacques a touché plusieurs vies en Haïti et qu’il y aura beaucoup d’haïtiens au Ciel suite à sa conversion.

Depuis qu’il a décidé de suivre le Christ, Jacques a enduré beaucoup de souffrances pour le nom du Christ. Il est passé par de nombreuses difficultés mais il reste fidèle parce que la vérité de la Parole de Dieu l’a libéré. Il persévère à cause de l’amour et de la puissance du Christ qui sont plus grands que ce qu’il avait connu dans son égarement.

Témoignage de Bruce, plusieurs années après la conversion de Jacques

Pendant ma cinquième mission à Haïti, plus de dix ans après la conversion de Jacques, Bruce Lozier a fait partie de l’équipe. C’était un puissant voyage au milieu de beaucoup d’agitations et de dangers. Jacques était avec nous pour rendre ministère. Bruce écrit :

« Pendant le témoignage de Jacques, il parla de quelques rêves qu’il avait fait. L’un d’eux se situait avant sa conversion et l’autre après sa connaissance de Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur. Le premier indiquait qu’un missionnaire blanc allait venir lui témoigner la bonne nouvelle de Jésus-Christ. Dans le rêve, il lui était dit que s’il n’acceptait pas Jésus comme Seigneur, il mourrait bientôt. Son rêve s’accomplit quand l’équipe de Bill Rudge retourna en Haïti et Bill eut la grâce de conduire Jacques à Jésus-Christ. Ce fut également le commencement d’une longue amitié entre les deux hommes.

Son deuxième rêve disait que Satan vint à lui et lui promit de le rendre très riche ; mais il devait comme condition renoncer à Christ et le servir. Comme une preuve de soumission à Satan, il devait plonger sa main dans un trou noir. Jacques avait refusé et sa réponse était qu’il était consistent dans tout ce qu’il disait : « Je sers Jésus maintenant ».

J’ai entendu beaucoup d’histoires sur Jacques avant ma venue en Haïti et j’ai été content de le connaître et de l’entendre donner son témoignage. J’ai été très encouragé de voir combien Dieu a complètement transformé la vie de cet homme. ».

Mot de Bill pour conclure

C’est tout comme si c’était hier seulement que nous avions rencontré Jacques quand il était trempé dans le vaudou et dans les superstitions occultes. Dieu a vraiment changé sa vie. Beaucoup d’autres choses se sont passées suite à la conversion de Jacques ; mais elles sont trop nombreuses pour figurer dans cet article. La grâce de Dieu et sa puissance touchent encore des vies par la lumière de son témoignage.

J’ai rencontré bien de sorciers vaudou dans leurs pratiques. La puissance du Christ a toujours été manifestée comme supérieure et l’amour de Christ les touche toujours d’une manière ou d’une autre.

Fin du témoignage

Autres ressources sur Vaudou

Témoignage de Jorge, ex-sorcier

Témoignage de Megnanou, ex-sorcier

 

Autres ressources sur Sorcellerie

Témoignage de Sidoine, ancienne sorcière

Témoignage du pasteur Jonas, ex-sataniste

Témoignage de Bakajika Muana Nkuba, ex-magicien

Témoignage d’Emmanuel Eni du Nigéria, ex sorcier

Témoignage de Tio-Chico, ancien sorcier

Témoignage de Françoise,  ex-mahikari, ex none catholique, ex rosicrucienne