Extraits de Confessions Troublantes de Georges, Faux Prophète Repentant

Chers lecteurs et amis, nous avons la joie de vous offrir un court extrait de Confessions Troublantes de Georges, Faux Prophète Repentant. Cette histoire est la première du Recueil de Nouvelles ‘Les Vierges Folles,’ qui sortira courant premier semestre 2018.

Le problème de fond de cette nouvelle reste la repentance du faux prophète et des faux frères. Les faux frères peuvent-ils se convertir, changer de comportement et vivre comme disciple du Christ ou plutôt sont-ils déjà damnés, ouvriers de Satan pour toujours ?

La séduction est très forte à notre âge et devant la résistance des faux pasteurs à se repentir, nous vous invitons à la réflexion et au partage. Nous attendons votre témoignage.

Bonne lecture à tous et que Dieu vous garde.

confessions-troublantes-ebook chrétien

Début de l’extrait

― Assassin ! Criminel ! Tu n’as pas honte ? Faux pasteur !

― Ferme ta bouche ! Je vais te tuer ; et je verrai où tu iras parler, gronda Georges.

― Tue-moi donc ! Qu’est-ce que tu attends ? Tu n’es qu’un lâche ! Un voleur ! Un Démon !

― Provoque-moi toujours ; tu sauras qui je suis. Je vais te montrer ; je vais te maltraiter, menaça Georges.

― Ho ! Ho ! Tu parles seulement comme d’habitude ! Faible, homme lâche !

― Ok ! Méchante fille. Je ne sais même pas pourquoi je te garde encore avec moi. Un homme de Dieu comme moi ne doit pas se mettre avec une fille de ton espèce.

― Yéééééhhhh ! Aïyooooooohh ! Regardez-le ! Toi, homme de Dieu ? dit Aïcha, moqueuse.

La concubine de Georges était hors d’elle. Il était fréquent d’entendre des querelles de leur appartement les matins. Ce matin-là, la violence verbale d’Aïcha était extrême.

― Ceux qui te suivent ne te connaissent pas. Démon, frappe-moi si tu es un homme. Je vais t’exposer tu vas voir. Vas-y ! Tout le monde saura qui tu es : un sorcier ; un homme démon ! continua-t-elle.

― Tu es folle, tu ne sais même pas ce que tu dis. C’est comme ça que vous êtes. Méchantes et mauvaises, dit Georges, s’efforçant de stopper la hardiesse de sa concubine.

querelle-aisha-georges-ebook

― C’est moi la méchante ? Okééé ! dit Aïcha. Tu as fait de moi ta prisonnière ; tu pratiques ta sorcellerie sur moi toutes les nuits et c’est moi la méchante ? C’est Dieu qui va te démasquer.

― Je t’ai prise dans la rue et regarde-toi après un an seulement. Tu ne manques de rien et tu me critiques. Je sais ce que je vais te faire. Tu ne perds rien à attendre ! dit Georges.

― C’est à ton pasteur que je vais tout dire, avertit Aïcha. Si un de mes cheveux souffre, tous sauront qui m’a tuée. Assassin ! Tu me tues déjà chaque jour, comment vas-tu me tuer cette fois ?

― Pourquoi tu ne t’en vas pas ? demanda Georges. Qui te retient ? Ramasse tout ce qui t’appartient et va-t-en !

― Paie-moi ce que tu me dois, répliqua Aïcha. Remets-moi mon argent et je pars tout de suite. Escroc ! Homme mauvais ! Faux type !

― Cesse de m’insulter, avertit Georges.

― T’insulter ? Qui t’insulte ? N’es-tu pas malhonnête ? Regarde-le ! Cesse de m’insulter, laid type en plus.

― Je suis beau et tu le sais, c’est parce que je suis beau que les filles me disputent, corrigea Georges.

― Hé-héééééééé ! Eh ! Wa ! Homme de Dieu ! cria Aïcha avant de se ressaisir. La beauté d’un homme c’est son cœur et c’est aux femmes de se vanter de l’extérieur. Ton cœur est noir et mauvais. Ton masque trompe tout le monde…

Fin de l’extrait.

Pour plus d’informations

Lire la Fiche complète de cette Nouvelle 

Lire cette Nouvelle en ligne

Télécharger gratuitement cette nouvelle, format PDF

Promo Vacances 2017, Les livres de la liberté

Autres ressources sur les faux prophètes

La semence prophétique

Les titres interdits dans l’Eglise

Extases sexuelles et adoration de Dieu : quel lien ?

Délires d’Amoureux, Nouvelle