Extraits de Embrouille des Dieux Amoureux, Nouvelle

Chers lecteurs et amis de Enfants du Paradis, Nous avons le bonheur de vous offrir un extrait de Embrouilles des Dieux Amoureux, Nouvelle Littéraire Chrétienne, 3e du Recueil Embrouilles Spirituelles.

Le récit oppose la doctrine chrétienne à celle du bouddhisme de manière très simple et très claire. Vie éternelle contre Réincarnation, où en êtes-vous ? Cette nouvelle est conçue pour vous aider à voir clair.

Sachez que toute la nouvelle est disponible en ligne et même vous pouvez la télécharger gratuitement en version PDF.

Dieu vous bénisse et vous accompagne dans le choix de votre Maître Spirituel. Nous vous suggérons avec assurance le Christ-Jésus. Il ne vous accordera que paix, bonheur et succès ici bas et la vie éternelle dans les jardins de l’Eternel dans les cieux !

Bonne lecture !

Couverture du livre

embrouilles-des-dieux-ebook-cover

Début de l’extrait

Je lus et relus la brochure de Philippe et pour me convaincre que le document n’était pas gratuitement contre le yoga, j’achetai une Bible le mercredi qui suivit et m’efforçai de lire les paroles du Christ dans le Nouveau Testament.

Mon choc fut grand. Toutefois, je n’abandonnai pas. J’étais déjà à ma dixième année de pratique. Je n’étais plus à mes débuts pour bâcler un engagement qui m’avait déjà coûté temps et investissements. Surtout que mon voyage pour l’Inde était en préparation.

Je résolus d’échanger avec l’encadreur de Ngoaki. Je le rencontrai dans la même soirée du mercredi. Il me reçut chaleureusement, joignant ses deux mains et s’inclinant comme nous avions habitude de nous saluer. Je lui fis part de l’évènement du dimanche au centre d’Assib. Tout naturellement il me répondit :

― Et alors, ça arrive ! Il se peut que le gourou n’ait pas le niveau, qu’est-ce que tu veux. L’incompétence se rencontre dans tous les métiers !

― C’est un vieux, c’est un sage, comment peux-tu parler si négligemment ? reprochai-je.

― La vieillesse ne fait pas la sagesse, la vieillesse ne fait pas la compétence non plus. Il se peut qu’il ait encore beaucoup à apprendre.

― Mais c’est le même gourou Maheshi qui conduit les initiations depuis maintenant cinq ans ! insistai-je.

― Et alors ? rétorqua mon collègue. S’il dort sur ses lauriers, tant pis pour lui. Qui n’avance pas recule.

La réactivité du collègue cassa mon élan. Pendant un instant, je dus reconsidérer mes lectures des deux jours.

― Sais-tu que Jésus-Christ donne gratuitement la Vie Eternelle à ceux qui suivent Ses enseignements ? demandai-je.

― Où est le problème ? demanda-t-il. Ceux qui veulent suivre Jésus vont à l’église, ceux qui veulent suivre Bouddha viennent au club, quel est ton problème ?

― Mon problème ? Je viens de me rendre compte que la doctrine de Jésus-Christ est contradictoire à celle de Bouddha et que bien de choses que nous enseignons sont opposées, répondis-je.

― Par exemple ?

― Le salut de Jésus-Christ est gratuit et totalement gratuit pour ceux qui le lui demandent. Alors que pour nous, nous devons travailler dur, faire des exercices. Faire monter l’énergie sexuelle de chakra en chakra, passer par des initiations, supporter les enseignements des esprits guides inconnus supposés nous conduire vers la fusion cosmique. Laquelle fusion n’est possible qu’à celui qui réussit à s’émanciper de la roue des réincarnations… oscillant la tête dans un mouvement contestataire, nous avons l’air des esclaves à côté de ceux qui suivent le Christ.

― Tu fais pitié. Apparemment tu ne sais pas ce que tu veux. Tu veux le beurre et l’argent du beurre. Voilà ton problème. Tout ce que tu dis, nous le savons bien et je suis étonné que tu viennes me débiter tes découvertes.

― Tu sais donc que la doctrine de la réincarnation est fausse ? demandai-je.

― Et quoi donc ? Si tu veux le Christ, pourquoi ne vas-tu pas les dimanches à l’église ? Je te le demande encore. Tu ne peux vouloir l’ésotérisme et le Christ. Sauf si tu es fou et stupide, répondit-il.

― Mais où est le problème ? Expliques-toi un peu, demandai-je.

― M’expliquer ? C’est toi qui viens avec des découvertes et c’est à moi d’expliquer ! Va-t-en avant que je m’énerve, dit-il.

― S’il te plaît, insistai-je.

Après un temps de silence, il dit :

― Esotérisme, c’est chercher dieu en soi, par des techniques et le soutien des esprits guides ; c’est développer l’énergie sexuelle et la faire circuler en soi ; c’est aussi apprendre à vivre les extases sexuelles. Je ne t’apprends rien ici puisque tu connais bien ces choses ; tu es de la boite ! Quant au christianisme, tu peux mieux expliquer, du moment que tu lis maintenant la Bible.

Je restai cependant curieux de sa connaissance du christianisme. Que savait-il vraiment du Christ ? Bluffait-il ou en savait-il quelque chose ? Sa provoque attisa mon intérêt et je voulus me fixer sur sa connaissance de la doctrine chrétienne.

― Que sais-tu de la doctrine de Jésus-Christ ? demandai-je.

― Dis-donc, va voir ailleurs. J’ai à faire, répondit-il.

― S’il te plaît, je veux connaître la différence entre les deux. Je m’en vais après ta réponse, insistai-je.

― Quelle réponse ? Tu es le dernier des ignorants, voilà ! Le yoga n’interdit pas la Bible ; va la relire, répondit-il./

Fin de l’extrait

Pour plus d’informations :

Autres ressources :