Textes d'or de la Bible (2): David contre Goliath

La leçon à retenir du texte qui va suivre est bien simple : Quelle que soit la gravité de ton problème ou de ta situation, ne panique pas tant que Dieu n’a pas encore dit son dernier mot. A tout moment, la solution à ton problème peut arriver, avec éclats de joie et avec surabondance, car Dieu travaille en ce moment à ton bien-être.

victoire de David contre Goliaht

Titre du texte: Les leçons à tirer de la victoire de David sur Goliath

« 17.41 Le Philistin s'approcha peu à peu de David, et l'homme qui portait son bouclier marchait devant lui.

17.42 Le Philistin regarda, et lorsqu'il aperçut David, il le méprisa, ne voyant en lui qu'un enfant, blond et d'une belle figure.

17.43 Le Philistin dit à David : Suis-je un chien, pour que tu viennes à moi avec des bâtons ? Et, après l'avoir maudit par ses dieux,

17.44 il ajouta : Viens vers moi, et je donnerai ta chair aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs.

17.45 David dit au Philistin : Tu marches contre moi avec l'épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi au nom de l'Éternel des armées, du Dieu de l'armée d'Israël, que tu as insultée.

17.46 Aujourd'hui l'Éternel te livrera entre mes mains, je t'abattrai et je te couperai la tête ; aujourd'hui je donnerai les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre. Et toute la terre saura qu'Israël a un Dieu.

17.47 Et toute cette multitude saura que ce n'est ni par l'épée ni par la lance que l'Éternel sauve. Car la victoire appartient à l'Éternel. Et il vous livre entre nos mains.

17.48 Aussitôt que le Philistin se mit en mouvement pour marcher au devant de David, David courut sur le champ de bataille à la rencontre du Philistin.

17.49 Il mit la main dans sa gibecière, y prit une pierre, et la lança avec sa fronde ; il frappa le Philistin au front, et la pierre s'enfonça dans le front du Philistin, qui tomba le visage contre terre.

17.50 Ainsi, avec une fronde et une pierre, David fut plus fort que le Philistin ; il le terrassa et lui ôta la vie, sans avoir d'épée à la main.

17.51 Il courut, s'arrêta près du Philistin, se saisit de son épée qu'il tira du fourreau, le tua et lui coupa la tête. Les Philistins, voyant que leur héros était mort, prirent la fuite.

17.52 Et les hommes d'Israël et de Juda poussèrent des cris, et allèrent à la poursuite des Philistins jusque dans la vallée et jusqu'aux portes d'Ékron.
Les Philistins blessés à mort tombèrent dans le chemin de Schaaraïm jusqu'à Gath et jusqu'à Ékron.

17.53 Et les enfants d'Israël revinrent de la poursuite des Philistins, et pillèrent leur camp. » (1Samuel 17.41-53)

Fin du texte

Texte d’or précédent :
Promesses à ceux qui craignent Dieu (Deutéronome 28:1-13)

Amour de Christ