Processus-d-installation de la confusion spirituelle

Suite à l’exposé sur les profils type des victimes la confusion, nous vous offrons de prendre connaissance du processus d’installation.

1.       Comment s’installe la confusion spirituelle ?

Tout commence par une difficulté d’adaptation à un événement éprouvant (licenciement de Teyanlong dans Les dieux traîtres, accusations de couches de nuits opérées par les ancêtres de Kémégni dans Les esprits pervers, rejet des fiançailles de Abdul dans Délires d’amoureux, etc.) [Ces histoires sont toutes tirées du Recueil de nouvelles, Confusions Spirituelles, vous pouvez les lire ou les télécharger gratuitement en cliquant sur leurs liens.] Dans l’exemple donné dans l'article, Comprendre les causes de la confusion, l’événement éprouvant = agressions spirituelles (hallucinations, cauchemars…)

A la difficulté d’adaptation, le sujet applique la solution inappropriée ou cède à la tentation de mal faire ; et c’est là la semence des souffrances qui se déclencheront dans sa vie au moment où il s’attendra le moins « Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. » (Galates 6.7). S’il se repent et revient à l’obéissance des Saintes Ecritures, Dieu restaurera sa quiétude mentale.

Si la solution idoine tarde à se trouver ou si le sujet persiste dans ses préférences de solution aux dépens de la solution biblique, l’erreur prendra le dessus et la confusion gagnera de beaux jours. Tant que dure l’ignorance ou le rejet des conseils de Dieu, les problèmes spirituels s’augmenteront et s’aggraveront, certains plus agaçants que d’autres. L’ultime point sera la destruction complète du sujet au cas où l’entêtement se fait irrémédiable. Mais, si à un moment le sujet retourne à Dieu dans l’humilité, Dieu lui accordera le pardon et la restauration. L’adhésion à la vérité guérit l’esprit.

2.    Aperçu schématique

  • Etape 1 : difficulté d’adaptation ;
  • Etape 2 : choix d’une solution inappropriée (installation de la confusion);
  • Etape3 : choix d’une autre solution inadaptée (alimentation et persistance de la confusion) ;
  • Etape 4 : rejet de la bonne solution (=) choix d’une solution inappropriée (alimentation et persistance de la confusion) ;
  • Etape 5 : Adhésion au conseil biblique (conseil spirituellement approprié), restauration et paix de l’âme.

RMQ : les étapes 3 et 4 sont évitables si le sujet se repent et adhère rapidement au conseil salutaire. De même, l’adhésion au conseil biblique, peut survenir à la 7e, ou 8e, ou 9e, ou à la 10e étape. Dans ce cas, l’état confusionnel se prolongera, et la souffrance du sujet s’en trouvera prolongée. Plus vite l’homme adhère à la vérité, mieux ça vaut pour sa quiétude spirituelle.

A lire dans l’article suivant

De l’aggravation de l’état confusionnel

Lire l’article précédent

Profils type des victimes de la confusion spirituelle