De l-aggravation de l-état confusionnel

La confusion peut s’aggraver si la médication n’est pas immédiatement efficace.

Quand survient la confusion, un doute subsiste, même s’il est léger. La victime est hésitante, non-convaincue, souffre et se sait privée de quelque liberté spirituelle. Il sait que tout n’est pas OK, qu’il a besoin d’aide. S'il ne trouve pas rapidement de solution, son état spirituel va s'aggraver.

Le risque d’aggravation de l’état confusionnel

L’esprit humain vit dans un monde spirituel où interfèrent Dieu et ses anges, Satan et ses démons. Parce que l’esprit humain évolue dans un tel monde, il a besoin de repères qui l’entretiennent dans les sentiers de la paix, savoir, ceux de Dieu et des saints anges.

Satan et ses démons, ennemis jurés des hommes.

Dans cet environnement spirituel au sein duquel il mène sa vie, interfère un ennemi méchant. Satan et ses serviteurs détestent l’homme et ne l’aideront en aucune manière à connaître la paix et le bonheur. Ils n’en connaissent pas eux-mêmes et haïssent copieusement l’être humain, c’est-à-dire, l’être créé à l’image de Dieu. Pourquoi telle haine contre les humains ? L’homme créé à l’image de Dieu peut connaître la paix et bonheur spirituel s’il sait recourir à Dieu et à Sa Parole. Satan ne connaîtra point de paix, ni demain, ni dans aucune année, et fera tout son possible pour traîner l’homme dans ses tourments éternels. Satan supporte très mal que l'homme connaisse la paix de Dieu.

Quand vient la confusion, l’esprit de l’homme qui souffre voit autour de lui l’ennemi se réjouir et multiplier ses stratégies d’oppressions. Si Jésus ordonne à ses disciples de veiller, c'est parce que l’adversaire rôde, cherchant qui dévorer (Matthieu 26:41; 1 Pierre 5:8), c’est parce que Satan sait profiter de la faiblesse du péché pour aggraver le mal ; dès que l’homme rejette ou méprise la Parole de Dieu, Satan est tout près pour lui insuffler des béquilles qui bientôt se casseront, laissant l’homme plus malheureux et plus affaibli encore.

Nous avons vu plus haut que l’esprit se nourrit de vérité afin de faire face à toute situation nouvelle. En rejetant la Parole, l’homme ne résout pas les besoins de l’esprit. Le rejet aggrave le mal parce qu’il affame et assoiffe davantage l’esprit, l’exposant à plus de calamités. Ayant rejeté le meilleur repas de son esprit, il s’expose aux intoxications alimentaires qui empireront son cas tôt ou tard.

Satan fera tout son possible pour aggraver l’état confusionnel

A la suite de ce qui est dit ci-dessus, une fois trouvé dans l’erreur et dans la confusion, le monde des ténèbres en fête se précipite, accélère les agressions, obscurcie la réflexion, embrouille le raisonnement, agace par la culpabilité et les accusations, étouffe par l’intensité des surcharges, préoccupe intensément au point où le temps de lecture de la Parole diminue ou disparaît, les lectures quand elles ont lieu deviennent agitées et survolées ou sans conviction… la vérité semble perdre de valeur et de force. 

Rester vigilant, l’ennemi est subtil

Le lecteur devra comprendre que Satan ne sonne pas la trompette quand il interfère et nuit à l’esprit de l'homme. C’est à l’humain de comprendre les mouvements en cours dans son esprit et d’opposer contre eux les conseils de Dieu appropriés. Si 10 personnes vous conseillent la rancune et la vengeance, il vous revient de comprendre qui est la source de leur inspiration ; d’où la nécessité pour tout homme de connaître les conseils de Dieu pour éviter la confusion.

Quand Job se plaint de sa détresse, que fait sa femme, « maudit Dieu et meurs, » dit-elle (Job 2.9-10). Heureusement, Job refuse de maudire Dieu. Il refuse ainsi de céder à la solution facile que Satan lui suggère par sa femme.

La recherche de solution doit être une urgence spirituelle

Maudit Dieu et meurs ! Voilà le conseil de Satan. Mais l’homme mourra-t-il parce qu’il a maudit Dieu ? Pas forcément ! En réponse à l’homme qui maudit Dieu espérant mourir, Dieu peut multiplier ses souffrances en guise de correction.

Quand nous offensons notre papa, la solution ne réside pas en l’énerver davantage, mais dans la recherche de pardon et de réconciliation. Ainsi, tout comme le paludisme a besoin de traitement immédiat pour éviter la mort certaine, l’homme confus doit rechercher ses solutions, faute de quoi, la confusion s’aggravera, conduisant à un flou complet du chemin à suivre, lequel flou a conduit certains à la mort (suicides collectifs dans certaines sectes, après avoir été confondus par la prophétie non accomplie – au lieu d’admettre que Dieu ne les avait pas inspirés, ils ont laissé la honte et la confusion prendre le dessus.)

Pour mieux comprendre les dangers qui menacent l'esprit quand la confusion s'aggrave, nous vous offrons deux exemples : 

- Tada dans La virilité menacée (ici Tada se croit fort au début, mais aggressé au bureau et dans les rêves, il finit par sombrer dans le doute. C'est après s'être rendu ridicule dans le sanctuaire d'une idole de son village qu'il revient au bon sens;

- Jean dans Un infiltré surdoué (Jean est également agressé dans son lieu de travail, mais sournoisement, jusqu'aux jours où il frôle la mort pour se rendre compte qu'il avait déjà retrogragé dans la foi). 

A lire dans l’article suivant

La Prise de conscience de l’état confusionnel

Lire dans l’article précédent

Le processus d’installation de la confusion spirituelle