9-la prise de conscience de l'état confusionnel

Ce sous-chapitre peut sembler superflu, mais il a sa place. Parfois le malade ne se sait pas malade. C’est souvent des années après que l’homme réalise qu’il couvait une maladie grave. A la suite d’un jogging, à la suite d’un petit malaise, à la suite d’un check-up, et voilà !

Le païen ignorant multiplie des erreurs et ne le sait toujours pas ! Beaucoup vivent selon le bon sens moral, sans se soucier de ce que leur intention ou action est bibliquement inspirée ou non. De même, beaucoup de chrétiens qui courent après la percée n’ont aucune conscience de ce qu’ils ne cherchent pas Christ derrière les prophètes, mais leur fortune propre.

La prise de conscience de l’état confusionnel est différente selon la croyance du sujet. Nous observons quatre cas dans les lignes suivantes :

Chez le païen

Pour le païen, c’est quand les sacrifices d’animaux ne fonctionnent plus qu’il se sentira perdu ; pour un autre, c’est quand les esprits ne répondent plus aux incantations qu’il se doutera de quelque chose qui ne va pas ; pour un autre encore, c’est quand l’esprit guide devient violent, exigeant, agaçant, et réclame jusqu’au sang de la femme et/ou des enfants qu’il se rend compte que ça ne peut plus continuer…

Chez le chrétien ignorant

Pour le chrétien ignorant, c’est quand tous les conseils bibliques qu’il connaît ne fonctionnent pas qu’il se met à douter de leurs pertinences et à courir vers d’autres solutions plus avenantes. Pour trouver solutions, ce dernier a juste besoin de consulter la Parole de Dieu dans la patience ou de consulter les serviteurs de Dieu qui sont familiers à ce qu’il traverse. (cas de Kémégni dans Les esprits pervers).

Le chrétien qui rejette la Parole de Dieu

Pour le chrétien qui rejette la Parole, c’est généralement quand l’état confusionnel devient suffoquant et mortel qu’il revient au bon sens, ce dernier a la chance qu’il peut retourner au conseil reçu et le mettre en pratique. (Voir L’illusion des bains rituels où Koffi fait face à la mort avant de relever la tête pour recourir au secours de Dieu.)

Le chrétien qui manipule les Ecritures

Pour les chrétiens manipulateurs de Dieu, c’est généralement très tardivement que certains comprennent. Au début, ils diront qu’on les juge, ils justifieront que Dieu est riche et qu’ils sont les enfants d’un Dieu qui donne le lait et le miel avec abondance. C’est souvent quand ils se retrouvent dans l’abondance matérielle sans Dieu qu’ils reviennent au bon sens. C’est souvent quand ils perdent tout, que leurs yeux s’ouvrent. Pour d’autres, c’est dans le lit de mort qu’ils comprennent qu’ils avaient investi dans la matière et non dans le Ciel.

A lire dans l’article suivant

Comment guérir des confusions spirituelles

Lire dans l’article précédent

De l’aggravation de l’état confusionnel