comment guérir de la confusion spirituelle

Les solutions sont simples.

Veillez en prières

Dans les assemblées chrétiennes, les pasteurs doués, qui prient régulièrement pour les fidèles, savent discerner la direction que prend tel frère ou tel groupe ; ils savent par conséquent recadrer l’attitude et l’activité des uns et des autres à temps par un conseil approprié.

Les anciens qui veillent avec le pasteur feront de leurs fidèles des vainqueurs réguliers. Par leurs rôles de sentinelles, ils sauront discerner l’état de santé des frères et les orienter ou les conseiller de manière appropriée, selon la Parole de Dieu. Bien appliqué, ce conseil, en plus de tacler la confusion à la racine, peut même anticiper sur son apparition (Voir les Conseils pour éviter la confusion I).

Convertissez-vous et faites confiance à Jésus-Christ

Cette solution est parfaite pour le païen ignorant. Quand les fétiches, les statuettes, les cauris, et les sacrifices ne fonctionnent plus, mais sont devenus silencieux ou violents, la seule solution qui s’offre au sorcier ou à l’occultiste est unique : Jésus-Christ. (Pour approfondir cette question, lire Conseils à suivre pour éviter la confusion II).

Approfondissez votre connaissance des Ecritures

Afin de faire face à une confusion née d’une situation nouvelle, il convient de s’appliquer à sonder les Ecritures. Si votre problème ne trouve aucune solution chez les prophètes, les Evangélistes et chez les docteurs de la Parole de Dieu, ne vous découragez pas. La solution reste disponible ; persévérez à lire la Parole de Dieu. Lisez les textes que vous n’avez pas encore lus jusqu’à présent ; priez afin que Dieu vous aide à trouver votre solution dans Sa Parole. Les Saintes Ecritures sont en effet parfaites pour résoudre toute situation spirituelle que l’homme peut rencontrer (1Timothée 4:7-8 ; 2Timothée 3:16-17). (Cas de Kémégni dans Les Esprits Pervers).

Appliquez la Parole de Dieu à vos situations

Si votre rejet de la Parole de Dieu vous a conduit à la déroute, dans le flou et dans une détresse complète. Il vous reste une chose à faire, prendre votre courage et revenir, comme le fils prodige l’a fait. Dieu accueille à toujours ses enfants qui se repentent. Si vous désirez mener une vie stable et équilibrée, veillez à toujours rechercher le conseil de Dieu dans tous vos faits et gestes. C’est ici le conseil adressé à tous ceux qui veulent être disciples du Christ.

Aimez Dieu plus que toute autre chose

Ce conseil convient beaucoup plus à ceux qui se laissent étouffer par les envies et les convoitises du monde. Il convient à ceux qui suivent Christ pour le lait et le yaourt. En fait, tout homme doit aimer Christ de manière naturelle. Dieu nous crée pour le servir. Il le fait par amour, afin qu’en le servant, nos âmes en contact avec sa gloire s’en trouve épanouies.

Déformer la vie chrétienne ou la réduire à la poursuite matérielle causera la confusion et la honte de celui qui le fait. Pour trouver la guérison, celui qui marchait dans cette perspective doit reconsidérer que le Christ l'a racheté à un prix humainement inestimable. Il doit par conséquent accepter de boire la coupe si besoin est, de se charger tous les jours de sa croix, si besoin est, d’aller jusque dans les villages et les campagnes prêcher la bonne nouvelle, si besoin est, de renoncer à son confort matériel et affectif, si besoin est.

En fait le véritable chrétien s’abandonne à Jésus-Christ qui le façonnera jour après jour par le Saint-Esprit, et le rendra vase d’honneur dans la maison du Père. En plus simple, celui qui se retrouve confus pour avoir été victime des plaisirs du monde, doit immédiatement remettre le trône de son cœur à Dieu, recentrer son amour sur Dieu, et laisser à Dieu de choisir Lui-même son moment convenable d’enrichissement.

Dieu est riche, certainement ; Dieu veut que ses enfants soient riches, cela va de soi, tout Lui appartient. Mais Dieu voudrait enrichir ses enfants à l’heure de son divin choix (1Pierre 5:1-7), loin des soucis et des inquiétudes, dans la paix et dans une profonde liberté. La priorité est à la gloire de Dieu. Il nous donne le reste par-dessus, sans égards à la pression sociale[1].

Mises à jour : 19/05/2018

A lire dans l’article suivant :

Conseils à suivre pour éviter la confusion (I)

Lire l’article précédent :

La prise de conscience de l’état confusionnel



[1] « Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain… » (Matthieu 6 : 31-34)