télécharger la version PDF: 36Temoignage__une_ex_temoin_de_Jehovah

 

Une ex temoin de Jehova temoigne

1.     Comment je suis entrée en relation avec les témoins de Jéhovah ?

Je suis née dans une famille très anticléricale mais où il fallait être en règle avec les sacrements. J'ai donc été baptisée et ai suivi le catéchisme qui a éveillé en moi tant de foi que je ne pensais qu'à une chose : devenir religieuse. Mes parents, très fâchés, m'interdirent désormais de fréquenter l'église et le prêtre me donna une Bible de Jérusalem, me disant : " Tu auras au moins cela ".

 Je me suis mariée à 18 ans et demi, poussée par mes parents qui voulaient s'assurer que je ne devienne pas religieuse.

 Dans la famille de mon mari, il y avait des témoins de Jéhovah et lui-même était intéressé. Quand ils m'ont proposé des séances gratuites d'études de la Bible chez moi une fois par semaine, j'ai sauté sur l'occasion ! Ma grande soif de Dieu ne demandait qu'à se réveiller.

En réalité, on n'étudiait pas la Bible mais un livre de la Société, donnant la doctrine des témoins de Jéhovah, et émaillé de citations bibliques à leur convenance ; Le premier but de cet enseignement étant de vous mettre en garde contre les chrétiens et de détruire les fondements du christianisme. Ils m'ont aussi proposé une Bible - Les Saintes Ecritures, traduction du Monde Nouveau - en me prouvant que leur traduction était meilleure que celle de ma Bible de Jérusalem... Et je l'ai adoptée...

2.     Le paradis sur terre...

Bientôt, on m'a invitée aux réunions publiques du dimanche et aux réunions par petits groupes en semaine. C'était toujours le même système : lecture commentée du livre ou de la revue La Tour de Garde avec questions réponses, toujours selon un schéma prévu par l'organisation centrale à Brooklyn. Il était impossible de poser des questions ou de montrer quelque esprit critique, mais cela ne me dérangeait pas. Et puis, j'avais été accueillie comme une sœur et le groupe était très chaleureux. C'était le paradis sur terre.

 Très vite, on m'a incitée à faire du porte à porte pour évangéliser et l'on m'a demandé d'écrire au prêtre qui m'avait baptisée pour me faire rayer des registres du baptême catholique. J'ai été rebaptisée par immersion dans une baignoire.

3.     Le porte à porte

La vie du témoin de Jéhovah est totalement "enfermée". Il n'a pas le droit de fréquenter (sauf dans la but de les convertir) ceux qui ne sont pas témoins de Jéhovah ou en sont partis (on les appelle les "exclus"). Son temps est mangé par cinq réunions d'une heure par semaine et douze heures obligatoires de porte à porte par mois. Si on ne les fait pas, on a les responsables sur le dos qui se chargent de vous culpabiliser. Chaque ville ou village est quadrillée, on doit faire des rapports sur tous les gens rencontrés et l'on est surveillé.

 On vous invitera même à être pionnier, c'est-à-dire à faire cent cinquante heures de porte à porte et l'on vous suggérera pendant les vacances de choisir une région à évangéliser et d'être pionnier de vacances (cent heures par mois).

 Ce porte à porte est moins difficile que l'on pourrait le croire. Nous savions que le monde entier allait être détruit en automne 1975 (les témoins de Jéhovah appellent cela Harmaguédon), il ne nous restait guère de temps pour sauver le plus de monde possible du désastre puisque seuls seront sauvés les témoins de Jéhovah. C'était donc une question de vie ou de mort : vous êtes sur un bateau qui coule et vous seul savez où sont les canots de sauvetage, il est normal que vous préveniez le plus de gens possible.

 Si le témoin se fait fermer la porte au nez, cela ne l'ébranle pas, au contraire car il est écrit "étroite est la porte, peu nombreux sont ceux qui découvrent le chemin". Si la porte se referme, c'est donc une preuve de plus que vous êtes dans la Vérité, car Satan se déchaîne contre ceux qui suivent la Vérité.

4.     Réponse à tout

Ainsi, vous êtes sur des rails, vous avez des réponses à toutes les questions. Et il y a des gens qui sont prêts à marcher, et pas seulement des gens incultes (il y a des médecins, des avocats, des ingénieurs chez les témoins...) car on joue sur la peur et l'on propose des solutions simples à des problèmes difficiles. De plus, les témoins connaissent bien le client. Toutes les visites sont fichées, on saura par quel point faible le prendre. Ils exploitent aussi, et c'est facile, toutes les erreurs de l'Eglise, et comme peu de gens ont une culture religieuse ou biblique, cela marche. Enfin la secte a un côté gratifiant : tout va mal et le monde va être détruit mais vous, vous serez épargnés car Jéhovah va établir sur terre un règne de 1.000 ans : le véritable paradis sur terre. Et vous en serez !

5.     Vie de couple impossible

Au bout de trois ans, mon mari en a eu assez de cette vie que l'on nous faisait mener et il est parti. Il est impensable qu'un témoin vive sous le même toit qu'un "exclu". D'ailleurs, quand l'un des deux n'est pas témoin, la vie de couple est impossible et l’on n’imagine pas le nombre de divorces ! Moi, j'ai continué car j'étais convaincue que la fin du monde était proche. L'hiver 1975 est arrivé... Sans que rien ne se soit produit.

 On a vu alors fleurir des articles disant qu'ils avaient fait un oubli dans leurs savants calculs. En effet, il doit y avoir 6.000 ans entre la création d'Adam et Harmaguédon, mais le retard était dû au fait que l'on ne sait pas très bien évaluer le temps qu'il y a eu entre la création d'Adam et celle d'Eve. Mais cela ne saurait tarder, quelques mois au plus...

 Puis comme rien ne se produisait, on a parlé des années 90 et l'on a vu d'autres articles signifiant à ceux qui ont attendu 1975, qu'ils n'étaient pas de bons témoins. Bref, des tissus de mensonges et de contradictions.

6.     Premiers doutes

J'ai commencé à douter. Je suis tombée comme un éclair : " Si ce prophète a parlé au nom de Yahvé et que sa parole reste sans effet et ne s'accomplit pas, alors Yahvé n'a pas dit cette parole là. Le prophète a parlé avec présomption, tu n'as pas à le craindre ". (Dt 18:22).

Cela s'appliquait bien aux témoins de Jéhovah ; et je me suis dit que s'ils avaient fait une fausse prophétie, ce devrait être la première et j'ai cherché à connaître leur histoire. J'ai découvert que le fondateur Charles Taze Russel avait annoncé Harmaguédon pour 1874 (année de la fondation à Pittsburg), puis en 1914. Le second président avait annoncé pour 1925 le retour sur terre d'Abraham, Isaac et Jacob pour gouverner le monde. Pour les recevoir, il avait fait construire en Californie une superbe demeure qui fut mise en attendant à la disposition des responsables de l'Organisation !

7.     Jugée et exclue

J'ai demandé un temps de réflexion, un mois sans réunions, ils me l'ont refusé. J'ai été convoquée au Tribunal des témoins de Jéhovah et j'ai refusé de m'y présenter, disant que je ne reconnaissais qu'à Dieu le droit de juger. J'ai donc été exclue en 1981.

Du jour au lendemain, je me suis retrouvée seule parce que, pendant treize ans, je n'avais eu ni le temps ni le droit de fréquenter d'autres personnes que les témoins. Ces frères, si chaleureux au début, ne me connaissaient plus. Quand on sort, on a peur de tout, on a perdu toute capacité de raisonnement et l'on ne sait plus où trouver les réponses à ses questions. Je n'aurais sûrement pas été les chercher auprès d'un prêtre tant on m'avait persuadé que le diable était présent dans toutes les églises !

J'avais également perdu toute sensibilité et l'on ne s'en rend pas compte tout de suite. Les témoins se réjouissent plutôt des cataclysmes et des catastrophes. Cela les confirme dans l'approche de la fin des temps. Le témoin n'a pas le temps de s'occuper de celui qui a faim ou qui souffre : il est là pour convertir, c'est bien plus urgent !

Je me souviens des réunions où l'on disait : il y a 50 témoins de Jéhovah en prison à Fresnes parce qu'ils ont refusé de faire leur service militaire et civil (si on le fait, on est exclu) et on applaudissait. Il faut des martyrs... Et puis, en prison, on fait des conversions.

8.     Avec mon fils

Mon fils avait dix ans quand j'ai été exclue. Je lui ai demandé de choisir. Sans hésiter, il a choisi d'arrêter. Il en avait assez de ne célébrer aucune fête, no Noël ni les anniversaires et d'avoir des réunions presque tous les soirs. Car on emmène les enfants aux réunions et en porte à porte pour les former. Mais les témoins ont essayé de retenir mon fils : ils allaient le chercher à la sortie de l'école. J'ai dû porter plainte à la police pour détournement de mineur, pour qu'ils le laissent tranquille.

En 6ème, mon fils, entraîné par des copains a eu envie d'aller au catéchisme. Cela ne me plaisait pas mais je l'ai laissé... Et, c'est moi qui me suis fait piéger par le Seigneur !

Il ramenait des fiches du caté à la maison, et moi je sortais mes livres pour prouver que c'était faux. Lui prenait à son tour son livre et soutenait qu'il avait raison. J'ai alors ressorti ma vieille Bible de Jérusalem et j'ai pris conscience que les témoins de Jéhovah falsifient la Bible.

Mais il a fallu encore bien du temps pour que j'aille demander pardon à Dieu et que je revienne vers l'Eglise.

9.     Retour à mon église

Quand je suis revenue, j'ai retrouvé une dame que j'avais essayé de convertir et c'est elle qui m'a conduite à un prêtre. Introduite d'abord dans un groupe biblique, j'ai fait ensuite deux ans de formation biblique au Centre d'information de la foi.

Pour que tout se remette en place dans ma tête, il a bien fallu quatre ou cinq ans. Ce fut la découverte peu à peu d'un Dieu amour, de tendresse, qui ne culpabilise pas.

Quel événement le jour où l'on peut dire : " Mon Dieu j'ai besoin de toi ! ". J'ai découvert aussi la prière comme une rencontre, et la fraternité vraie : dans l'Eglise on n'est pas toujours en train de dire : "on s'aime, mes frères", mais quand j'ai eu des coups durs, il y a toujours eu des frères autour de moi.

10.Cette secte est dangereuse

Les témoins de Jéhovah sont une secte dangereuse. Chez " Moon " ou " Krishna " pour endoctriner les gens, on les emmène dans un château, tandis que chez les témoins de Jéhovah, on les laisse dans la vie. Ils ont ainsi la prison dans la tête.

Non seulement ils falsifient la Bible mais ils n'ont pas une vision chrétienne de Jésus-Christ puisque, pour eux, il n'est pas Dieu mais seulement un fils de Dieu comme vous et moi. Il est mort sur un poteau, non pas sur une croix, parce que justement la croix est l'emblème des chrétiens. Pas ressuscité charnellement non plus. Aujourd'hui il est dans le ciel sous les traits de l'Archange saint Michel.

Il n'y a jamais de célébration sauf une fois par an un simulacre d'eucharistie où l'on prononce les paroles "ceci représente mon corps" au lieu de "Ceci EST mon corps". N'y participent que les 144.000 qui sont élus, dont la liste est close et qui passeront les 1.000 ans au paradis céleste et seront le gouvernement de Jéhovah qui dirigera la terre. L'Esprit Saint pour eux n'est pas une personne mais un courant, une force. On est sauvé dans la mesure où l'on fait partie de l'organisation et si on fait ce qu'elle dit.

 La secte est hyper-hiérarchisée. Tout part de la sainte mère organisation et de son président à Brooklyn qui donne toutes les instructions au monde entier. C'est une organisation théocratique ; tout ce qu'elle dit a un caractère irréfutable. C'est presque l'Esprit Saint, Dieu en direct.

11. Une organisation très rentable

Dans chaque pays, l'organisme central est le Béthel, "maison de Dieu", en hébreu. Presque dans chaque ville, Il y a une "Congrégation" avec à sa tête un groupe d'anciens qui veillent à ce que toutes les instructions soient répercutées.

 Le " District " regroupe une dizaine de " congrégations " avec un surveillant de district. Chaque année (pour la région parisienne ce fut les 28-30 juillet et les 4-6 août au stade Colombes) des assemblées de district réunissent des milliers de personnes avec des programmes en arabe, en arménien, en portugais... En langage gestuel pour les sourd-muets...

 Il y a deux revues paraissant deux fois par mois : la Tour de Garde (13 millions d'exemplaires de par le monde) et Réveillez-vous (10 millions d'exemplaires).

 Comme tous les services de l'organisation ils sont faits par des bénévoles, logés, nourris, vivant en autarcie, qui n'ont pas la Sécurité sociale. Un système très "rentable". D'autant plus que chaque témoin doit acheter un certain nombre de revues, qu'ils les revendent ou non. Sans parler des 500.000 cassettes vendues par mois, et des livres.

 Sans parler non plus des offrandes volontaires et des appels financiers incessants pour construire telle "salle du Royaume" (maison de réunion). Pour pouvoir récupérer les testaments ou recevoir des dons, on a fondé des associations 1901.

12. Dénoncer l'imposture

Jésus-Christ m'a libéré de la peur dans laquelle la secte m'avait enfermée jusqu'à l'étouffement. Ce fut une renaissance. Dans ma paroisse, on réfléchit ensemble en petit groupe au conseil pastoral mais avec liberté. Même nos prêtres n'imposent pas ce qu'il faut penser. On vit dans le souffle de l'Esprit. On dit que les Eglises sont moins chaleureuses que les sectes mais elles sont ce que nous en faisons.

 Quand j'y suis arrivée, je me suis donnée comme objectif de dire bonjour chaque dimanche à une nouvelle personne. La différence, dans l'Eglise, c'est qu'il faut faire le premier pas soi-même alors que chez les témoins vous êtes tout de suite englobé.

 Si j'ai passé treize ans chez les témoins de Jéhovah, je crois que ce n'est pas pour rien. Je voulais être missionnaire... eh bien, je crois que c'est une véritable mission que le Seigneur m'a donnée.

 Je m'efforce de dénoncer le plus possible leur mensonge. Je fais des rencontres de jeunes dans les aumôneries, je travaille avec l'ADFI, je rencontre aussi des témoins et je dis qui je suis ; les témoins de base sont sincères, il faut les recevoir avec amour et essayer de les éclairer. Il y a aussi des petits groupes d'anciens témoins, aidés par des sympathisants, qui commencent à se former pour aider ceux qui sortent.

Témoignage recueilli par Monique Hébrard et paru dans " Panorama " d'octobre 1989, n° 241

http://ns4005993.ip-192-99-13.net/tj7.htm

 

Autres ressources sur Témoin de Jéhovah

Témoignage de Jean-Claude, ex témoin de Jéhovah

 

Autres ressources sur Discernement des esprits

Les mendiants méprisés dans l’église

Les saints prieurs : médiateurs ou imposteurs ?

La semence prophétique

Lettre au Prince de Dieu, livre

Bandes dessinées diverses en anglais

L’adoration du Saint-Esprit est-elle Biblique ?