Télécharger version PDF: 45Temoignage_de_Tom_Hilton__Ex_franc_macon

Témoignage de Tom, ex franc maçon

Le témoignage qui va suivre parle de la découverte de la vérité par un couple. La femme est chrétienne dès le début de l’histoire, mais n’a aucune connaissance du caractère païen de la Franc-maçonnerie. Au départ, le mari espère trouver dans la Franc-maçonnerie : épanouissement personnel, familial et social.

Parce qu’elle est sensible aux réalités spirituelles, sa femme Kay va ressentir une forte oppression dès sa première invitation à la Loge et se rend compte du piège dans lequel son mari s’est retrouvé.

Fervente dans la prière, elle élève son mari au trône de grâce, fais des recherches sur les sectes et les cultes païens et c’est elle qui impulse la soif de vérité en son homme. La quête de vérité de Tom va finalement le conduire à Christ. Il renonce à la maçonnerie et détruit tout objet attaché à son passé de maçon.

Sa compassion pour les maçons encore emprisonnés le motive à créer son site : http://www.emfj.org, dédié aux Ex Maçons qui ont trouvé refuge ou qui voudront trouver refuge en Jésus-Christ.

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Amour de Christ


Tom:

Je voudrais vous dire comment je suis devenu franc-maçon, comment Jésus-Christ m’a sauvé et comment j’ai quitté la franc-maçonnerie.

Quand j’entrai dans la franc-maçonnerie en 1978, je n’étais pas chrétien. En fait, je ne croyais même pas en Dieu. Les réponses que je donnai aux questions qui me furent posées étaient pure mensonges. Je connaissais les ‘bonnes réponses’ que mes interrogateurs attendaient et c’est ce que je produisis. Ainsi je joignis la loge par la tricherie.

J’eus de très bonnes impressions une fois dans la loge et je me mis aussitôt à apprendre. Encadré par un bon enseignant, je devins très apte en mémorisations.

La nuit du passage au Grade d’Apprenti coïncida, il est honteux de le dire, avec le troisième anniversaire de ma fille. J’étais absent de la famille, parce qu’à mes yeux, le Grade d’Apprenti avait plus d’importance. Nous étions alors le 30 octobre 1978. En Janvier 1979, je fus admis au grade de Maître Maçon.

Après cela, je fus engagé comme Tyler[1]. J’occupai ces fonctions de Tyler durant toute l’année et l’année suivante, j’étais le Diacre des jeunes. Voilà jusqu’où j’ai servi dans la loge maçonnique. Par la suite, j’obtins un boulot sur la mer et n’étais plus en mesure de participer assidument aux réunions. Je ressentais comme de l’ennui dans ce que je faisais et décidai pour une expérience de terrain. Ceci eût lieu autour des années 1980 et 1981.

Entre 1982 et 1983, je me mis à assister mon épouse dans ses tâches de responsable de la jeunesse de l’église. Mon aide portait sur l’encadrement des jeunes. Nous enseignions nos enfants et les prémunissions contre les sectes. Nous avons beaucoup appris. J’avoue cependant que même comme je travaillais aux côtés de mon épouse dans l’église, je n’étais pas encore sauvé.

A chaque fois que je lisais les critiques sur les sectes, un mot hantait continuellement mon attention : ‘Franc-maçonnerie’. Cependant je me disais : ‘Ah ! ne te préoccupe pas de ça, c’est juste une chasse à la sorcière, il n’y a rien de juste dans tout ça. Mmm c’est vrai qu’ils disent quelquefois des choses sensées – je ne peux le nier… – mais, n…non, ne t’inquiète pas de ça.’

En 1984, je me suis donné au Seigneur et aussitôt il commença une œuvre en moi. Je compris plus tard pourquoi : Les prières ferventes d’une femme juste sont très efficaces. Elles le sont, je l’atteste !

En 1986, je fus démis de mon travail sur le champ pétrolier et en 1987, nous nous sommes retrouvés dans de grandes difficultés. Nous étions très éprouvés. J’étais à l’école militaire de Fort MC Clellan, Alabama dans le Mississipi, à 300 miles de chez moi. J’y allais et y demeurais pendant les jours de la semaine. Cela dura 15 semaines. C’est pendant cette période que le Seigneur traitera mon rapport spirituel avec la Loge Maçonnique. De Lui, j’apprenais tous les jours et mon assurance grandissait de plus en plus, ce à travers les enseignements chrétiens (contraires aux doctrines maçonniques) que je donnais à l’église.

Pendant mon séjour à Fort Mc Clellan, à 300 miles de chez moi, je fus victime d’oppression. Je me mis à rechercher des solutions dans la prière : ‘Que devrais-je faire ? Montre-le-moi Seigneur. Envoie-moi la vérité !’ dus-je prier. Le Seigneur m’envoya la vérité.

A ce niveau, j’aimerais que ma femme témoigne comment j’ai connu la vérité.

Je vous présente mon épouse Kay.

Kay :

Je ne répéterai pas les propos de mon mari.

Quand il est entré dans la Loge Maçonnique, il disait : ‘voici une bonne affaire. Ça fera de moi un homme meilleur, un bon mari et un bon père’. Comme il l’a dit dès le début du témoignage, la Loge l’a empêché d’être régulièrement présent dans la famille. Il a manqué entre autres les événements importants des enfants, mais il persistait à dire que la maçonnerie le perfectionnait. Il a passé beaucoup de temps à prêcher la science maçonnique à d’autres.

Je ne savais rien des Maçons à cette époque. Je sais avoir été très intrigué dans ma jeunesse par le surnaturel et le Nouvel Age mais à ce moment, j’avais déjà tourné la page. Je ne savais vraiment rien des Maçons en dehors de ce que j’apprenais de mon mari ; je les connaissais donc très peu. Mon mari prenait très au sérieux ses serments à la Loge. Il me proposa d’adhérer à l’Etoile de l’Est. Je ne connaissais rien de cette loge et la proposition me mit mal à l’aise. Je ressentis en mon esprit comme une mise en garde. Cependant mon mari me convainquit qu’elle serait profitable à notre famille et améliorera notre relation, pour ces raisons, j’acceptai.

Afin de participer à la soirée à l’Etoile de l’Est, nous dûmes manquer le match de notre fils. Nous l’avons quitté en plein match pour aller à la Loge. Ma première expérience avec l’Etoile de l’Est fut décevante. Il ne m’était pas permis d’entrer en salle pour ‘habillement inconvenant’ et ‘inaptitude physique’. J’avais une maladie neuromusculaire. Ce soir là, je portais des attaches autour de mes jambes et elles n’avaient rien d’attirant. Pour les cacher, j’avais enfilé un pantalon. Puisque j’étais limitée physiquement et n’étais pas bien habillée, les autres furent admis à l’intérieur et nous fumes laissés dehors. Alors que je me demandais ce qu’il adviendrait, ils décidèrent de nous laisser entrer.

Dès mon introduction à l’intérieur, je sentis une forte sensation d’oppression. C’est à peine si je pouvais respirer. L’esprit de peur me saisit si fortement ! L’atmosphère était ténébreux et je priai: ‘Dieu, si tu me sors d’ici, je te promets de ne jamais y revenir.’ Après notre départ, je dis à Tom que je n’y retournerai point. Pour quelqu’un comme moi qui aime la paix et évite les conflits, mes propos désintéressés étaient, je m’en doutais bien, trublions.

Je me mis à prier pour lui. Je commençai une recherche sur le Nouvel Age, les sciences occultes et les sectes, où devais-je catégoriser la Franc-maçonnerie ?

Pendant un voyage de détente, je parcourais quelques extraits d’un des livres et je partageai avec Tom. Quand je lui faisais part des extraits du Nouvel Age, il répliquait : ‘Ouais ! Ouais !’ Mais dès que je rapportai une critique contre la Franc-maçonnerie, ce fut comme si je l’avais giflé ; il évita de peu un dérapage et dès lors, le livre perdit tout crédit à ses yeux.

Je continuai à prier pour lui. Un mardi soir, un groupe de prière et d’études bibliques dont j’étais membre devait tenir sa réunion chez nous. A la surprise du jour, un seul couple se présenta. Le Seigneur avait déposé le fardeau des franc-maçons de notre communauté dans leur cœur. Ils savaient que j’étais préoccupée pour Tom. Ce fut un combat spirituel ce soir là et nous fîmes des prières intensives pour sa délivrance.

Tom revint à la maison le vendredi soir avec une grande boite. A l’intérieur de cette boite, il y avait toutes sortes de matériels et de vidéos. Je lui dis : ‘Qu’est-ce que c’est ?’ Il me répondit : ‘Tu ne vas pas le croire. Tu ne peux le croire. Quelqu’un m’a parlé de la loge et me voici avec toutes ces choses.

Je pense qu’il va vous raconter ‘la fin de l’histoire’, comme le dit Paul Harvey. Je ne voudrais pas aller plus loin. Je tiens cependant à vous encourager. Si vous priez pour quelqu’un, qu’il soit dans la Franc-maçonnerie, ou dans une secte, ou dominé par un péché quelconque, sans égard à la gravité du problème, persévérez et n’abandonnez pas car notre Dieu est plus grand et Il délivre vraiment.

Tom :

Les prières ferventes fonctionnent au delà de 300 miles. Elle vous a raconté ce qui s’est passé. Le groupe de prière s’est retrouvé chez nous le mardi nuit. Le mercredi matin, à 10 heures, alors que j’arpentais l’allée du bâtiment de l’école de Fort Mc Clellan, Alabama, j’entendis par hasard un Maçon noir de la loge Prince Hall prêcher chaudement à ses ouailles.

Je détournai mon visage, fis mon intrusion dans la conversation et dis au Maçon noir : ‘je veux te parler dès que tu es libre.’ A la pause, il m’attendait au couloir. Il me parla d’une librairie chrétienne assez proche, d’où il avait obtenu sa documentation. C’est de là que je ramenai le paquet et la boite pleine de choses que mon épouse a mentionnés.

J’avais ramené le manuel de Franc-maçonnerie de MC Quaig, plusieurs traités, un livre sur la Franc-maçonnerie. C’était le dernier volume qu’ils avaient et il était sous le comptoir. Le Seigneur me l’avait réservé. Entré dans la librairie, j’avais exprimé à la dame mon besoin et elle m’avait répondu : ‘Juste une seconde et je te l’apporte.

Le jour suivant, le vendredi matin, le Frère noir avait une copie du programme de John Ankerberg et me le passa – vidéo de six heures ! A mon retour à la maison le vendredi soir, j’avais une lourde charge et beaucoup de recherches à faire.

Cela se passait en 1987. Je commençais à détecter des erreurs profondes au cœur de leur science. Voici mon approche : je résolus que d’être honnête à l’égard de la Franc-maçonnerie. J’ouvris donc les documents, parcourrai phrase après phrase ; dès qu’une référence était accessible, j’étudiais les données source en profondeur. Voilà comment j’ai étudié, pendant six ans. Et même jusqu’à présent je n’ai pas cessé ma recherche. Les citations des références ont été exactes.

Prenez les livres – les livres maçonniques – et lisez les vous-mêmes. C’est écrit en noir sur blanc. La loge maçonnique se condamne elle-même, dans sa totalité et sans détours. Le problème est intrinsèque. C’est quelqu’un qui maîtrise son sujet qui vous parle. J’y étais. La vérité vous rendra libre, c’est certain.

J’ai étudié la Franc-maçonnerie pendant six ans avant que me vint le courage de leur envoyer ma lettre de démission. La lettre était adressée au Vénérable Maître et aux Frères de la Loge Myrick N° 525 ; elle fut remise au secrétaire de la Loge. Depuis lors, je n’ai pas eu de suites de ma démission. La lettre devrait être lue pendant une séance plénière. De toute évidence, je pense que ce ne fut pas le cas. Je n’ai point reçu de nouvelles d’eux à ce jour.

Cependant, j’ai aussi fait appel à une Autorité Supérieure. Ma démission – mon renoncement – était et est à la gloire du Christ Tout-Puissant. Que la Loge l’admette ou non – ou même la constate ou non – cela m’est égal. Je l’ai quittée ; je l’ai reniée. Je ne suis plus Maçon et ne peut être contrôlé par elle.

J’ai pris la boucle de ma ceinture, mon tablier, les livres provenant de la Loge – à l’exception de celui du Moniteur. Je les ai tous brûlés dans l’arrière cour de ma maison et je n’ai point regretté jusqu’à ce jour. Je savais avoir besoin de ce Moniteur pour prouver certaines choses. Je l’ai donné à un ami du nom de Larry Kunk et ainsi, je n’ai rien gardé qui puisse me lier à Satan. Je suis retourné à la Loge où j’ai acheté un autre moniteur qui me sert à démontrer la vérité.

Puisse le sang du Christ – le sang de Jésus, la prière fervente, la confiance dans le Dieu Tout-Puissant et la Sainte Bible me gouverner et guider mes pas dans la foi.

 

Tom Hilton,

Co-fondateur de Ex Maçons Pour Jésus (en Anglais : Ex Masons For Jesus) dont l’adresse est trouvée ci-dessous.

La traduction est de Amour de Christ, du blog ‘Enfants du Paradis’ à l’adresse suivante : www.amourdechrist.canalblog.com

 

Nous restons attentifs à vos commentaires et remarques.

Que le Seigneur Jésus-Christ soit votre compagnon[2].

Soyez béni au nom de Jésus-Christ.

 

La version anglaise est disponible à l’adresse source : http://www.emfj.org//hilton.htm

 

Autres ressources sur  Franc-maçonnerie

Témoignage de Tio-Chico, ancien sorcier

Témoignage de Duane Washum, ex franc-maçon

Témoignage de Svali, ex illuminati

Témoignage d’un ex franc-maçon converti

Témoignage de Chuck, ex franc-maçon

Tract de Chick pour évangélisation des franc-maçons

Tract de Chick sur la franc-maçonnerie (anglais)

Comment évangéliser un Franc-maçon ?

 


[1] Tyler : dans certaines loges, Tyler est celui qui arrange la salle avant les cérémonies d’initiation et qui garde la porte et l’ouvre à celui qui la frappe et remplis les conditions d’accès en salle. Certains auteurs le traduisent comme surveillant extérieur.

[2] Jean 15.12-15 : «C'est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père. »