Télécharger la version PDF: 66La_societe_secrete_des_rose_croix

La société secrète des rose-croix

Ce document est un texte qui établit une comparaison succincte entre la rose-croix et le christianisme. L’original du document est accessible à l’adresse ci-dessous :              http://lier-ou-delier.xooit.com/t21-La-Societe-Secrete-des-Rose-Croix-OCCULTE.htm

Nous prions afin que le Saint-Esprit vous aide à saisir la portée glorieuse de la liberté en Jésus-Christ. Soyez richement bénis. Tous nos remerciements aux auteurs.

Amour de Christ

 

Reproduction autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale (avertissement du site source)

Nota: Les loges Lectorium rosicrucianum (Rose-Croix d'or) et l'Alliance Rose Croix ont été désignées comme des sectes par le rapport parlementaire français n°2468. L'Ancien et mystique ordre de la Rose-Croix (AMORC) est mentionné dans le rapport sur les sectes N° 1687 (10 juin 1999)

Si, pour se renseigner sur la Rose-Croix, on va visiter des sites tels que http://www.rose-croix.org, http://www.amorc.asso.fr, ou http://www.rosicrucien.org, on est convié à adhérer au mouvement AMORC : "Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix". On nous explique que cette organisation remonte à la plus haute antiquité égyptienne ; qu'elle est en mesure de faire connaître une sagesse précieuse, communiquée jadis par des "maîtres" et transmise de génération en génération par des initiés.

Parente de la Franc-Maçonnerie, la Rose-Croix serait plus ancienne que cette dernière. L'emblème de l'ordre est une croix portant en son centre une rose rouge. Il existe des "loges rosicruciennes" dans la plupart des pays du monde, de nombreuses publications rosicruciennes, et une "Université Rose-Croix Internationale". Il est recommandé de fréquenter une loge ; mais pour un débutant, une bonne partie de la formation peut être assurée par correspondance, en-dehors de tout regroupement. L'organisation se présente comme un mouvement fraternel et philosophique, mais non religieux. La page d'accueil du site "www.rose-croix.org". comporte cette devise : "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'Univers."

Le rosicrucianisme implique toute une série d'initiations occultes ; selon ses propres termes, il propose "un art de vivre pour le cœur et l'esprit", et promet à ses adeptes la connaissance des lois de l'univers et de la nature. Il leur promet aussi la pleine compréhension du sens de l'existence, l'éveil de leur créativité et de tout leur potentiel humain.

Parmi les "membres illustres" qui auraient appartenu au mouvement, on trouve Pythagore, Platon, Aristote, Thomas d'Aquin, Copernic, Descartes, Leibnitz, Swedenborg, Balzac… Jésus, qualifié de "grand penseur", figure aussi parmi ces "membres illustres". Les rosicruciens précisent toutefois qu'il ne faut pas le confondre avec "le Christ", qui est pour eux "un être extrêmement évolué qui s'est incarné plusieurs fois et a connu plusieurs existences terrestres différentes". Ce faux "Jésus" n'est ni Dieu, ni Fils unique de Dieu ; il est un simple philosophe, qui prend place à côté de Mahomet, de Bouddha, de Lao-Tseu, et de Moïse. Cette doctrine n'a rien de nouveau ; elle existait déjà au premier siècle. Pour mettre les chrétiens en garde, l'apôtre Jean écrivait alors: "Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antichrist, qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père." (1 Jean 2:22-23).

Le rosicrucianisme est pour une petite élite, pour des "initiés". Le salut biblique est pour tous ceux qui s'approchent avec foi de Jésus le Messie, le Fils unique de Dieu, l'Agneau de Dieu, le Ressuscité qui a reçu de Dieu l'autorité suprême. Le salut biblique est pour tous ceux qui se reconnaissent pécheurs et se confient en Jésus seul pour être sauvés.

Le rosicrucianisme enseigne que les êtres humains doivent passer par un grand nombre d'incarnations sur la terre pour parvenir enfin à être "absorbés en Dieu". Ils parlent d'une "illumination", d'une "fusion à jamais consciente dans le tout cosmique". La Bible, elle, nous enseigne : "il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement" (Hébreux 9:27).

Le salut, d'après les rosicruciens, s'obtient par nos propres efforts, par un long travail pour se purifier soi-même de ses tendances mauvaises, afin d'atteindre si possible des "états supérieurs de la conscience", puis "l'illumination suprême". La Bible nous enseigne qu'il est illusoire et vain d'essayer d'améliorer nous-mêmes notre vieille nature ; la solution de Dieu est de nous appeler à nous repentir, de nous identifier à son Fils mort et ressuscité, et de faire de nous, par la foi, "une nouvelle création" en Christ. La Parole de Dieu précise bien :"Cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie." (Ephésiens 2:8-9).

Le rosicrucien n'est pas hostile à l'expression "nouvelle naissance", mais elle n'a aucunement pour lui le sens que Jésus lui donne dans Jean 3: 5 : "Si un homme ne naît d'eau et d'esprit, il ne peut pas entrer dans le Royaume de Dieu". Pour un rosicrucien, il ne s'agit pas de mourir à nous-mêmes pour avoir part à une vie nouvelle et éternelle, la Vie de Résurrection de Jésus-Christ. Il s'agit simplement "d'éveiller les vertus de l'âme humaine : humilité, générosité, tolérance."

Le rosicrucien ne voit aucunement la nécessité d'un Sauveur pour racheter l'homme et pour le remplir du Saint Esprit : le sacrifice par lequel Jésus a expié nos péchés n'a, dans ce système, aucune place, aucune raison d'être. Or la Bible nous enseigne : "Il n'y a pas de juste, même pas un seul" (Romains 3:10). "Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ Jésus. C'est lui que Dieu a destiné comme moyen d'expiation pour ceux qui auraient foi en son sang, afin de montrer sa justice." (Romains 3:23-25).

Le rosicrucianisme enseigne qu'il est possible, dans certains cas, de communiquer avec des êtres chers qui sont décédés, "à condition de nous élever vers eux, et de ne pas les faire descendre vers nous". Ce ne serait plus, alors, du spiritisme ! La Bible dit clairement : "Qu'on ne trouve chez toi… personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits, personne qui interroge les morts. En effet, quiconque se livre à ces pratiques est en horreur à l'Eternel." (Deutéronome 18:11-12).

Les rosicruciens voient dans la Bible un livre estimable, mais ils ne lui attribuent aucune autorité particulière. Elle a pour eux sa place à côté du "Livre des Morts" égyptien et des autres "grands textes sacrés de l'humanité". Le dieu des rosicruciens est partout, il fait partie de tout, il est "la Beauté incréée", "l'Intelligence Universelle", le "Grand Architecte", mais il n'est pas possible de le connaître. Le Dieu de la Bible, Lui, Se donne à connaître, par Sa Parole écrite, et par Son Fils Unique, la Parole Vivante.

Pour les rosicruciens, il n'y a ni paradis, ni enfer, ni Satan. Leur philosophie, disent-ils, "intègre les principes fondamentaux du yoga". Il est important pour eux de cultiver "la pensée positive", car "la pensée est vibratoire et agit sur l'environnement". Il s'agit, chaque jour, de diriger des pensées positives vers le monde entier afin de "neutraliser les influences négatives" qu'on y rencontre. Cette philosophie-là est totalement incompatible avec l'Evangile du salut en Jésus-Christ, que l'apôtre Pierre résume ainsi : "Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés : et vous recevrez le don du Saint-Esprit". (Actes 2:38).

La philosophie rosicrucienne recommande l'astrologie, pratique que le Dieu vivant condamne sans appel (Voir notamment à ce sujet Deutéronome 17:2-7, et Esaïe 47:13-15). Les rosicruciens pratiquent la "projection astrale", c'est à dire la sortie du corps en esprit, ils cultivent la "perception extra-sensorielle", la transmission de pensée, l'hypnotisme, l'alchimie, et bien d'autres techniques occultes. Sans exception aucune, la Parole de Dieu appelle ces choses : "des abominations".

Certains rosicruciens voudraient conserver l'appellation de "chrétiens" ; mais il suffit d'être un tant soit peu renseigné sur la philosophie et les pratiques rosicruciennes pour comprendre qu'entre foi chrétienne biblique et rosicrucianisme, il y a incompatibilité totale. Il est absolument impossible d'être rosicrucien et chrétien en même temps. De plus, aucun vrai chrétien ne se laissera éblouir par cette prétendue "sagesse" rosicrucienne. Il sait bien qu'à moins de se repentir et de croire à l'Evangile, ceux qu'elle a séduits s'en vont vers "une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force" (2 Thessaloniciens 1:9). Un vrai chrétien ne sera ni séduit, ni impressionné par ce système philosophique ! En effet, la Bible lui révèle dès maintenant la splendeur éternelle du Fils Unique de Dieu, le Christ des Ecritures, le Messie d'Israël, "en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance". S'il est vrai qu'aujourd'hui nous ne connaissons qu'imparfaitement, nous Le verrons un jour face à face, et nous connaîtrons comme nous avons été connus (1 Corinthiens 13:12). Quelle espérance bienheureuse !

Sources : sites rosicruciens www.rose-croix.org, www.amorc.asso.fr , www.rosicrucien.org "La Bible et les Rosicruciens", Ch. Bossert, Centre de Publications Evangéliques, 08 BP 900 Abidjan 08, Côte d'Ivoire.

"Rosicrucianism — The Ancient and Mystical Order Rosae Crucis", article en anglais de Colleen Ralson, www.watchman.org/na/rosae.htm 

 

Autres ressources pour Rose-croix

Témoignage de Lidya, ex rosicrucienne

Témoignage de Solande, ex-rosicrucienne

Témoignage de Mike

Témoignage de Françoise,  ex-mahikari, ex none catholique, ex rosicrucienne