Télécharger la Version PDF: 99Pourquoi_le_celibat_des_pretres

Chers lecteurs de ‘Enfants du Paradis’, que la paix du Seigneur Jésus-Christ soit avec vous.

eveque et mariage

Nous vous présentons dans les lignes ci-dessous une réflexion sur le célibat des prêtres, des pasteurs, et des serviteurs de Dieu en général. Les écrits en italique ne sont pas de nous. C’est une réflexion que nous avons trouvé sur le net. L’auteur dans son exposé n’a pas mis en avant une dénomination particulière, ce qui est fort louable car Jésus-Christ n’est pas impressionné par la dénomination. Jésus a envoyé ses apôtres faire des disciples à travers le monde et Il reste préoccupé par le respect de Ses commandements. Jugez-en vous-mêmes par les citations suivantes :

« Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

Comme le Père m'a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. » (Jean 15.7-10)

 

Aimer Jesus-Christ

 

Nous ne citons pas l’auteur pour le moment et nous n’en trouvons pas la nécessité. Si au demeurant l’auteur un jour passant dans le blog se reconnaît. Qu’il sache que nous l’aimons et sommes préoccupés pour son salut. Nous voulons qu’il soit disciple de Jésus-Christ, enfant du Paradis, amoureux de la vérité, amoureux de Dieu et du Christ-Jésus. Nous voulons croire qu’il l’est car dans ses propos, il démontre un ardent désir de montrer que le célibat permet au prêtre de mieux servir le Christ. Nous souhaitons que cet amour pour la gloire du Christ aille vers les sommets.

Quant au lecteur, nous vous prions de lire dans la paix. Si vous êtes serviteur de Dieu, célibataire et tiraillé par la question du mariage, vous aurez une conviction à la fin de la lecture. Si vous êtes un simple chrétien qui s’interroge sur la pertinence du célibat des prêtres, nous avons confiance que vous affinerez votre jugement. Si enfin vous êtes liés par « le célibat pour l’amour du Christ » sans comprendre pourquoi cela vous est arrivé, lisez et vous comprendrez par vous-mêmes, si vous servez Christ ou si vous servez vos propres intérêts[1]. Nul ne devrait porter la responsabilité de ses choix sur autrui sans précautions d’auto-jugement.

1.       Le célibat permet au prêtre de ne faire qu'un avec le Christ

Il lui est plus facile de s'attacher ainsi à lui sans que son cœur soit partagé. Son offrande et sa configuration au Seigneur Christ n'en sont que plus parfaites. Le Christ est choisi comme Epoux exclusif. Le célibat devient alors un témoignage dans le monde, adressé à tous, que le Christ donne une plénitude et qu'il comble déjà totalement la vie.

Enfants du Paradis :

La Parole de Dieu nous dit clairement que c’est le Saint-Esprit qui nous fait un avec Christ. Quand nous obéissons à Sa Parole, le Père et le Fils viennent habiter en nous par le Saint-Esprit (Jean 14.17-18 ; 23). C’est une vie conforme aux Ecritures qui unit à Jésus-Christ (Jean 15.1-8) et produit la plénitude dont vous parlez. Le célibataire peut bien être dispersé par les plaisirs du monde. Le célibat ne garantit en rien une vie sanctifiée. Le cœur est tortueux par-dessus tout et l’homme qui se confie dans sa propre sagesse est perdu d’avance (Jérémie 17.5 ; 17.9).

2.       Le célibat permet au prêtre d'être comme le Christ

 Le prêtre a pour vocation toute particulière de prolonger et de poursuivre dans le temps la mission du Christ qui est venu pour sauver tous les hommes. Dans la communauté des fidèles confiée à ses soins, il est le Christ présent. Il est un «autre Christ». Au moment de l'Eucharistie, il agit «in personna Christi». Par le célibat, le prêtre suit l'exemple du Christ et reproduit plus parfaitement en lui son image, rendant ainsi plus manifeste aux yeux des hommes l'offrande du Bon Pasteur.

Enfants du Paradis

Le célibat ne rend pas plus apte à croître à la ressemblance du Christ. C’est plutôt l’obéissance à ses commandements (Jean 12.35-36). Qu’ils soient pasteurs, ils sont tout simplement des serviteurs inutiles que Christ utilise selon Sa grâce souveraine (Luc 17.6-10). Vous et moi savons que les exercices spirituels n’ont de valeur que lorsqu’ils sont bibliquement inspirés (Jérémie 17.5).

C’est plutôt ‘se charger de sa croix’ qui équipe pour la mission du Christ. Le disciple qui veut ressembler à Christ se charge de sa croix et suit le Christ partout, quelles que soient les oppositions (Jean 15.14-20).

3.       Le célibat est un signe du Royaume de Dieu

La chasteté pour le Royaume des cieux est un signe particulier des biens célestes d'une grande valeur prophétique. Ce choix d'état de vie rend plus proche de la vie de tous les hommes le règne de Dieu à venir. Il porte au milieu du monde qui passe, l'annonce de la résurrection future, de la vie éternelle et de la vie d'union à Dieu. 

Enfants du Paradis

Désolé, le célibat n’est en rien signe du Royaume de Dieu. En dehors du sang de Jésus qui scelle l’alliance de Dieu avec l’humanité, il n’y a rien d’autre (Marc 14.23-24 ; He 10.29).  Jésus a fait de nous un royaume de sacrificateurs pour Dieu son Père par son sang (Exode 19.6 ; Apocalypse 1.5-6). De deux, les enfants du Royaume de Dieu sont ceux qui se nourrissent de la Parole de Dieu :

« Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » (Matthieu 4.4).

« Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour.Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. » (Jean 6.54-56).

C’est par les fruits de l’Esprit que les chrétiens manifestent que l’annonce de la vie éternelle est faite. En vivant selon l’Esprit, nous sommes la lumière du monde, nous sommes le sel de la terre. Où trouver les conseils du Saint-Esprit ? C’est dans la lecture et l’étude de la Parole de Dieu. Nous devons connaître les Ecrits du Christ et les mettre en pratique. En aimant notre prochain comme nous-mêmes, le monde connaît que nous sommes du Royaume du Christ et de Dieu son Père.

4.       Le célibat rend le prêtre conforme à Jésus-Christ, Epoux de l'Eglise

L'Eglise, comme Epouse du Christ doit être aimée par le prêtre de la manière totale et exclusive avec laquelle Jésus-Christ, Tête et Epoux l'a aimée. Le choix du célibat manifeste donc pleinement le don total et exclusif du Christ qui est l'Epoux à l'Eglise qui est l'Épouse.

 

Enfants du Paradis :

Jesus-Christ glorifie

Pas besoin de signer pour le célibat pour être conforme à Jésus-Christ. Tel ministère revient au Saint-Esprit de transformer les chrétiens de gloire en gloire à l’image du Christ. Jugez-en vous-mêmes par ce texte :

«Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. » (2Corinthiens 3.18).

Ne perdez pas de vue que Jésus est Dieu, vous êtes homme. Et si vous êtes rachetés par son sang, vous restez encore homme et le besoin de tendresse et de relation sexuelle est notre partage d’humains.

Ce n’est qu’au Paradis que les enfants de Dieu n’auront plus besoin de mariage (Marc 12.25). Après tout, remarquez que l’apôtre Pierre était marié et c’est à lui qu’il a plu à Jésus de confier ses brebis (Matthieu 8.14-15 ; Jean 21.15-17).

Se marier n’empêche pas le pasteur de Jésus-Christ d’aimer et de servir convenablement les saints ; au contraire ! L’expérience de la vie conjugale peut bien servir de source d’inspiration dans la prise en charge des brebis.

Pour mieux aimer les frères, tout chrétien doit s’offrir comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. Ce faisant, Christ lui-même nous utilisera pour aimer le prochain. Entièrement dévoués à sa cause, nous pourrons mieux l’écouter et porter de l’aide au prochain.

«Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.» (Romains 12.1-2)

Le célibataire n’aime pas mieux que le marié et aucune relation causale ne justifie tel argument.

5.       Le célibat permet au prêtre d'être « père » pour tous

Le prêtre renonce à un amour personnel pour un amour universel. Son célibat est en vue de l'amour. Il est alors signe de l'amour de Dieu pour chacun. Quand on donne à Dieu, Dieu donne au centuple. En renonçant à une famille, le prêtre se voit recevoir par Dieu des familles, des enfants, des frères et sœurs au centuple.

Enfants du Paradis

Au fait, ce n’est pas seulement le prêtre qui est dans votre objectif. Tout chrétien qui renonce à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, à ses biens, etc. retrouve ces choses bien plus tard. Le piège c’est de s’emmurer dans la loi du célibat. Les paroles de Jésus laissent entrevoir une période de souffrance liée à la mission. Convenez avec moi qu’il vient un temps de retour de mission et ceux qui nous ont persécutés hier deviennent nos plus fidèles compagnons dans l’œuvre. N’oubliez pas que le frère de Jésus, Jacques s’est converti et est devenu serviteur de Christ alors même qu’il ne croyait pas à son ‘grand-frère’ au départ (Jean 7.5).

Parlant de père, Paul qui est le père des gentils n’a pas choisi le célibat ! Il s’est trouvé contraint à cause de la charge du ministère selon ce qu’indique le texte suivant : «N'avons-nous pas le droit de mener avec nous une sœur qui soit notre femme, comme font les autres apôtres, et les frères du Seigneur, et Céphas ?» (1Corinthiens 9.5).

 

Un seul est votre Pere

 

Mieux encore, Jésus empêche d’appeler un être humain ‘père’, entendu ‘père spirituel’. Tous les chrétiens ont un seul père, le Père qui est au Cieux, créateur de toute âme et de toute chair. Il précise clairement : «Et n'appelez personne sur la terre votre père ; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux.» (Matthieu 23.9).

6.       Le célibat donne au prêtre une plus grande efficacité pastorale

La vocation au sacerdoce ministériel exige de lui un don total, une consécration de sa vie entière. La vie conjugale et la vie familiale imposeraient au prêtre des exigences telles qu'il n'aurait plus la même liberté, la même disponibilité pour vivre en plénitude son sacerdoce et lui donner toute sa fécondité spirituelle. Il serait condamné à imposer des limites à sa vie sacerdotale en même temps qu'à sa vie d'époux et de père, ce qui entraînerait des insatisfactions pour tous.

Enfants du Paradis

Ce que vous dites n’est qu’une vue de l’esprit. Je vous assure du contraire. Le tout est de bien choisir votre femme. Si elle a la crainte de Dieu, elle pourra vous être d’une aide précieuse.

Faire l’amour dans le cadre d’un mariage n’est point péché. Aimer et jouer avec vos enfants n’est point péché. Encadrer, conseiller et prendre soins de votre famille est biblique, que vous soyez prêtre ou non : «Celui qui aime sa femme s'aime lui-même. Car jamais personne n'a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l'Église » (Ephésiens 5.28-29).

Par ailleurs, c’est en expérimentant les bienfaits des relations familiales que vous pourrez mieux conseiller ceux qui viendront à vous pour conseils sur leur vie conjugale (1Timothée 3.1-5). Le conseil pastoral touche bien aux réalités tant spirituelles que charnelles ! Focaliser sur le spirituel comme si les fidèles étaient des esprits est biais dans la perception holistique du chrétien que vous encadrez.

7.       La valeur du célibat sacerdotal est confirmée par la Tradition vivante  de l'Eglise

Certes, il y a eu des prêtres mariés durant les premiers siècles du Christianisme. A une époque où il était de coutume de se marier tôt, il n'était pas possible de faire autrement que de prendre des hommes mariés pour propager la Bonne Nouvelle. Il y avait nécessité. Les textes les plus anciens révèlent cependant que la continence était de rigueur après l'ordination. Par la suite, la discipline du célibat ne cessa d'être renforcée. La discipline de la continence des clercs, à l'origine de la discipline du célibat ecclésiastique, n'est donc pas le résultat d'une élaboration tardive, mais au contraire d'une tradition non-écrite d'origine apostolique.

Enfants du Paradis

Désolé encore sur ce point. Si vous remarquez, l’apôtre Paul, quoique célibataire combat de telles hérésies dès les débuts de l’église apostolique disant, je cite :

«Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière. » (1 Timothée 4.1-4).

Par ailleurs, je vous fais remarquer que Jésus-Christ n’a pas approuvé les juifs qui ont enseigné la tradition au mépris des commandements de Dieu. Aucune tradition n’est à l’avantage des intérêts du Christ. Le chrétien est sous le régime céleste et vit des principes célestes. Il obéit fidèlement à la Parole de son Sauveur. Celui qui bâtit sur le Roc, c’est-à-dire qui marche selon la Parole de Dieu sera appelé grand dans le Royaume de Dieu (Matthieu 5.19) ; celui qui y ajoute, sera appelé petit dans le Royaume de Dieu s’il échappe à voir son nom effacé du livre de vie : «Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre : Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre.» (Apocalypse 22.18).

8.       Faire confiance à l'Esprit-Saint qui conduit l'Eglise

C'est l'Esprit-Saint qui conduit l'Eglise et qui l'a amenée à recevoir le charisme du célibat sacerdotal. Celle-ci a pu expérimenter au cours des siècles son importance inestimable. C'est pourquoi elle encourage chacun à y demeurer fidèle et à demander à Dieu de l'accorder toujours avec abondance. Les derniers papes, le Concile Vatican II et les Synodes des Evêques n'ont cessé d'exprimer avec clarté et force la ferme volonté de l'Eglise de rester fidèle à cet héritage malgré toutes les objections soulevées. Aussi ne contristons pas l'Esprit-Saint, ne participons pas à affaiblir l'unité et la mission de l'Eglise, en tombant dans le doute, mais sachons faire confiance et rendre grâce à Dieu pour un tel trésor, trésor dont l'Eglise a besoin pour le bien de sa mission dans l'avenir et pour tendre vers la civilisation de l'amour.

Enfants du Paradis

Les points 7 et 8 auraient suffit pour vous décrédibiliser. En fait, après tout votre argumentaire, il est facile de vous montrer par ces deux derniers points que vos premiers arguments sont sans force.

Dans le 7e, vous cherchez le soutien de la Tradition. Or, l’Eglise de Jésus-Christ marche selon Sa Parole.

Au 8e, vous vous appuyez sur le Saint-Esprit. Lequel dites-moi ? Le ministère du Saint-Esprit est fidèle en tout point à Jésus-Christ. Jésus l’a bien dit d’avance que le Saint-Esprit ne parlera pas de lui-même. Il rappellera les Evangiles et annoncera les choses à venir. Il l’a fait. Aujourd’hui, l’apôtre Paul vous dit clairement que si quelqu’un, qu’il soit ange ou humain, s’il annonce un Evangile contraire, qu’il soit anathème (Galates 1.9). Est-ce donc l’Esprit de Jésus-Christ qui conseille le célibat ? Sinon, de qui vient l’imposture ? Et si c’est lui comme vous le prétendez, pourquoi l’apôtre Paul met-il en garde contre les faux docteurs qui prescrivent de ne pas se marier ?

En connotant le doute au point 8, vous confirmez que notre embarras est justifié. Dieu est amour, Jésus-Christ est amour et si nous désirons une civilisation d’amour, respectons les enseignements du Christ. Lui seul est Maître et Epoux. Sachez que si les juifs avaient pu marcher conformément à la loi de Moïse, Jésus-Christ ne serait pas venu. Nous sommes sauvés par la grâce. Et quand nous Le servons, c’est encore par pure grâce afin que personne ne se glorifie devant Lui.

Nous supposons que vous n’êtes pas prêtres. Si oui, il se peut que vous soyez encore très jeune et d’une compréhension assez simple des pulsions charnelles. Je vous invite à consulter la liste des scandales de pédophilie et d’homosexualité qui accablent l’Eglise de Rome et l’Eglise Anglicane depuis des siècles. Lancez la recherche dans google et vous en saurez davantage. Et si vous parlez l’anglais, vous en aurez encore plus. Dans mon histoire personnelle, j’ai servi dans ma jeunesse à l’autel aux côtés des prêtres et je ne puis attester que leur solitude a une valeur spirituelle quelconque.

Toutefois, nous sommes convaincus qu’à cause du ministère, un homme ou une femme peut ne pas se marier à cause du Royaume de Dieu (Matthieu 19.12). Cependant, il est contestable d’ériger cet aspect en principe de loi. Nous sommes persuadés que ceux qui ont telle vocation ne se marieront pas, même en absence de loi. Ils ne se marieront pas et serviront fidèlement le Seigneur Jésus-Christ, sans scandale et sans travers qui sont l’apanage des contraints. Puisse l’Esprit de vérité, aider tout serviteur de Dieu à discerner les motifs de sa venue au service.

Pour terminer, rappelons ce que Dieu dit de l’évêque dans le verset suivant (l’intégralité de la citation est en pied de page pour le format numérique et en pied de page 1 pour le format PDF) :

 

eveque et mariage

 

Amour de Christ

Nous vous prions, cher Monsieur, de reconnaître que nous ne sommes pas contre vous.

Nous travaillons au salut des enfants de Dieu. Le titre de votre blog ainsi que ce thème que vous avez traité nous concernent et c’est de notre devoir de vous aider à marcher dans la vérité. Nous confirmons que la saine doctrine seule peut vous permettre d’aller au ciel sans escale au purgatoire (si seulement il existe).

Trouvez des ressources pour votre édification dans le blog ‘Enfants du Paradis’ sur http://amourdechrist.canalblog.com.

Que Dieu vous bénisse et vous éclaire sur ce point.

La lecture des textes ci-dessous pourrait vous aider à approfondir la question :

Témoignage de Richard, ex prêtre catholique

Témoignage de Françoise, ex none catholique

La chasteté précipitée

Les vœux stimulés dans l’Eglise

Provocations sensuelles (Ici vous ne trouverez qu’un extrait ; nous vous recommandons tout le texte).



[1] 1Timothée 3:3.1-5 : « Cette parole est certaine : Si quelqu'un aspire à la charge d'évêque, il désire une œuvre excellente. Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l'enseignement. Il faut qu'il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé.Il faut qu'il dirige bien sa propre maison, et qu'il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté ; car si quelqu'un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l'Église de Dieu ?