L'intercession de la Vierge Marie est-elle biblique ou est-elle une imposture historique des romains contre la pureté évangélique?

Introduction

Beaucoup de chrétiens dans le monde ont mis leur confiance en la Vierge Marie au point de faire d’elle une intercesseuse auprès de Jésus-Christ son Fils. En récitant « Je vous salue Marie, » ou en comptant le Rosaire, ils pensent solliciter l’intervention de la Vierge auprès de Jésus, afin que Jésus, son Fils, leur accorde Ses divines grâces.

Sur Enfants du Paradis, nous nous interrogeons :

Marie assure-t-elle vraiment la médiation entre les chrétiens et Jésus-Christ ?

Y a-t-il un précédent biblique qui nous serve d’exemple pour dire que OUI, même au temps de Jésus, Marie intercédait pour les humains ?

Au demeurant, La Vierge Marie vénérée, louée et adorée en certains lieux est-elle la Marie, mère du Christ ou plutôt une imposture ?

Nous répondrons succinctement à ces trois questions et invitons le lecteur à prolonger ses recherches.

Nous sommes en effet persuadés que la montagne d’arguments n’est point nécessaire pour convaincre l’homme désireux de la vérité ; deux ou trois arguments percutants suffiraient.

De la médiation de Marie entre les chrétiens et le Christ

les frères de Jésus selon la Sainte Bible

Dans la Bible, aucun texte, aucune insinuation n’indique que Marie, épouse de Joseph, mère de Jésus, de Jacques, de Joseph, de Simon et de Jude (Matthieu 13.55) soit investie du pouvoir d’intercession auprès de son Fils. Humainement, cela va sans dire, mais pour des questions spirituelles, ne s’investit pas intercesseur qui veut, mais qui est appelé.

Que dire de l’intercession aux noces de Cana ?

Quand on parcourt la Bible, on voit Marie intercéder aux Noces de Cana, quand le vin vient à manquer : que dit-elle : « Ils n'ont plus de vin. » et Jésus de lui répondre : « Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n'est pas encore venue. » Et comment réagit-elle à la réponse du Christ ? Elle dit aux serviteurs : « Faites ce qu'il vous dira. »

Eloquent ! Jésus le Fils de Dieu appelle sa mère « Femme » et non « Maman » ; Secundo, Il lui pose la question sur la nature du lien les reliant ! A votre avis, reviendra-t-elle encore intercéder ? A votre avis, était-elle autorisée à intercéder pour être rabrouée de la sorte ?

La Reine du Ciel n’est pas Marie, l’épouse de Joseph

Nous invitons tous les chrétiens à la prudence. Ceux qui prient Marie l’appellent aussi Reine du Ciel. Savez-vous ce que Dieu réserve aux invocateurs de la Reine du Ciel ! Du châtiment et de la chicotte ! Ayez le cœur net en lisant Jérémie 44.25-27. La Reine du Ciel est en effet une idole combattue par Dieu, longtemps avant la venue du Messie.

Au bout du compte, la fameuse Marie, Mère de Dieu est un visage déguisé derrière Marie, épouse de Joseph, mère de Jésus, de Jacques, de Simon et de Joseph. Soyons prudent ! On ne meurt pas deux fois ! Premier Gaou n’est pas Gaou dit-on en Côte d’Ivoire, c’est deuxième qui est vraiment niata (nous essayons une traduction, victime dans l’ignorance, c’est pardonnable ; mais victime consentante, qui vous plaindra ?)

Marie dira éternellement : « Faites tout ce que Jésus vous dira ! »

Dieu vous bénisse et vous donne du courage pour enquêter sur la vérité. Marie, la véritable mère du Christ vous dira toujours : « faites ce qu’Il vous dira ! » Or Jésus ne vous demande nulle part dans l’histoire de passer par sa mère.

Plutôt dit-Il, « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. » (Jean 15.7)

Il dit aussi : « En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. Jusqu'à présent vous n'avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. » (Jean 15.23-24)

si vous demeurez en moi

Avec Jésus, il n’y a point besoin d’intermédiaire.

Je vous en supplie, lisez les Saintes Ecritures tous les jours ; commençant par les Evangiles, les Actes des apôtres et les épitres du Nouveau Testament. Persévérez-y d’un cœur sincère et l’Esprit de Dieu vous aidera à comprendre la vérité. Votre liberté spirituelle en dépend.

Courage donc ! Vous en avez besoin ; courage !

Dieu vous bénisse !

Affectueusement vôtre en Jésus-Christ,
Amour de Christ.